mis à jour le

Employée d'une plantation à Kericho au Kenya ,REUTERS / Peter Andrews
Employée d'une plantation à Kericho au Kenya ,REUTERS / Peter Andrews

Ressources naturelles: si les femmes les contrôlaient, il y aurait moins de guerres

C'est le constat établi par un récent rapport.

Si les femmes avaient un meilleur accès aux ressources naturelles dans les pays en conflit, cela améliorerait les chances de paix. C’est ce qu’estime une étude réalisée par quatre institutions onusiennes (le PNUE, ONU Femmes, le Programme des Nations unies pour le développement, PNUD et le Bureau d'appui à la consolidation de la paix, BACP). Intitulé «les femmes et les ressources naturelles: libérer le potentiel pour la consolidation de la paix», ce rapport révèle que les femmes pourraient être un des éléments clef pour instaurer un climat paisible et durable les zones de conflits, relate le site Afrique Renouveau.

Dans certains pays, les femmes jouent un rôle actif dans le secteur forestier et sont souvent responsables de la gestion des ressources. Selon les Nations unies, partager à part égales ces ressources entre les hommes et les femmes augmente le rendement agricole de 20 à 30% et permet d’instaurer une sécurité alimentaire. Cependant, les femmes sont systématiquement mises à l’écart du droit foncier et ne participent pas aux négociations de paix.

«Les femmes restent largement exclues du droit foncier, des bénéfices tirés des ressources et de la prise de décisions de gestion des ressources au moment de consolider de la paix», explique le magazine.

C’est donc dans l’objectif de lutter contre cette discrimination et de préserver la place acquise par ces dernières lorsque leurs maris partent combattre que ce rapport a été réalisé. Puisque ce sont souvent les ressources qui sont à l’origine des conflits, confier la gestion de la terre, de l’eau, des forêts et des minéraux,  aux femmes pourrait être un facteur de paix.

«La paix et le développement sont réalisables uniquement si les hommes et les femmes ont accès aux ressources naturelles et peuvent en bénéficier de façon équitable et durable», a déclaré Achim Steiner, le Directeur exécutif du Programme des Nations unies pour l'Environnement (PNUE), dans un communiqué.

Outre ces observations, le rapport onusien encourage également les gouvernements à soutenir politiquement et economiquement cette initiative, afin de mettre fin à toute discrimination.

Lu sur Afrique Renouveau et l’ONU

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: La ville du Cap n'a plus que 100 jours de réserve d'eau  En Côte d'Ivoire, le gouvernement interdit la vente de cartes SIM aux moins de 16 ans  Les citoyens africains ont davantage confiance en leurs leaders religieux qu'en la justice 

femmes

AFP

Nigeria: attentat suicide déjoué, deux femmes tuées

Nigeria: attentat suicide déjoué, deux femmes tuées

AFP

Nigeria: trois tués et sept femmes enlevées par Boko Haram

Nigeria: trois tués et sept femmes enlevées par Boko Haram

AFP

Tchad: onze opposants libérés, des femmes interdites de rassemblement

Tchad: onze opposants libérés, des femmes interdites de rassemblement

ONU

AFP

Le Kenya se retire de la force ONU au Soudan du Sud

Le Kenya se retire de la force ONU au Soudan du Sud

Wanted

Le Malawi cherche à savoir où est son président, disparu depuis quelques jours

Le Malawi cherche à savoir où est son président, disparu depuis quelques jours

Géopolitique

Les opérations de maintien de la paix, une arme pour les autocrates africains

Les opérations de maintien de la paix, une arme pour les autocrates africains

parité

AFP

Maroc: près de 10.000 manifestants appellent

Maroc: près de 10.000 manifestants appellent

hommes-femmes

La parité est encore un luxe au Maroc

La parité est encore un luxe au Maroc

group promo consulting

Élection du bureau du CESE : La parité a été respectée

Élection du bureau du CESE : La parité a été respectée