mis à jour le

Madagascar a de nouveau un président élu, le vaincu conteste

Hery Rajaonarimampianina, soutenu par l'homme fort du régime de transition Andry Rajoelina, est officiellement le nouveau président malgache depuis vendredi, premier chef d'Etat élu depuis le coup de force de 2009, mais son adversaire a refusé de reconnaître sa défaite.

Quatre semaines après le scrutin du 20 décembre, la Cour électorale spéciale (CES) a finalement rejeté la requête en annulation déposée par le perdant, Robinson Jean-Louis, qui dénonçait des "fraudes massives". Les juges ont confirmé les résultats du vote, qui donne M. Rajaonarimampianina vainqueur avec 53,49% des voix.

Le président élu, 55 ans, fut longtemps le ministre des Finances du régime dit "de Transition", installé début 2009 après l'éviction par la force du président Marc Ravalomanana par le jeune Andry Rajoelina, à l'époque maire d'Antananarivo.

M. Jean Louis, soutenu par M. Ravalomanana depuis le début de la campagne, affirme que des urnes ont été bourrées et a convoqué la presse dans l'après-midi.

"Nous contestons ce résultat car aucune de nos requêtes n'a été reçue. On a dit qu'il n'y a pas de preuve alors que nous avons donné beaucoup de preuves. Ce résultat a été publié à la va-vite", a-t-il dit. 

Interrogé par la presse pour savoir s'il allait appeler à des manifestations, M. Jean Louis a répondu: "Nous allons rester au Magro", une place d'Antananarivo où se tiennent depuis quatre ans des meetings quotidiens anti-Rajoelina, et "nous allons crier fort au Magro".

Face au risque d'une nouvelle crise, l'ambassadeur de l'Union européenne sur l'île, Leonidas Tezapsidis, a immédiatement lancé une mise en garde: "On ne peut qu'exhorter tous les acteurs politiques, le président élu et le candidat arrivé deuxième, et tous les acteurs politiques, à agir dans le calme et à accepter les résultats de cette élection présidentielle".

L'un des enjeux majeurs de cette élection est le retour de Madagascar dans le giron de la communauté internationale, après presque quatre années d'isolement pendant lesquelles les aides et les investissements ont quasiment été gelés, enfonçant plus encore le pays dans la pauvreté.

Le président élu s'est immédiatement adressé à ses compatriotes, en langue malgache: "Je serai votre président à tous, sans distinction. Je vous demande de l'aide car nous allons développer le pays, nous allons donc travailler, je crois que vous serez tous là, que vous soyez jeunes ou autres, où que vous soyez nous allons développer ensemble notre pays".

"Je remercie le peuple malgache, c'est sa victoire aujourd'hui et la victoire de la démocratie", a-t-il ajouté en français.

Aucune date n'a été annoncée pour son investiture et sa prise de fonctions.

MM. Rajoelina et Ravalomanana avaient été empêchés de se présenter à la présidentielle, sous la pression de la communauté internationale qui craignait des troubles. Ils avaient l'un et l'autre choisi de soutenir l'un des deux candidats qualifiés pour le deuxième tour.

Les défis qui attendent le nouveau président sont immenses, à commencer par la stabilisation politique, clé d'un redémarrage du tourisme (15% du PIB actuellement) et de la concrétisation de projets de prospection pétrolière et minière.

Madagascar, qui avait connu une croissance enviable sous l'ère Ravalomanana - c'était avant la crise économique mondiale -, a fait marche arrière dans de nombreux domaines.

Sept enfants sur 10 ne finissent pas l'école primaire. La pauvreté pousse de nombreux habitants dans la mendicité et la petite criminalité est en hausse, vols et agressions se multipliant y compris dans les zones touristiques.

Frappés par une invasion de criquets sans précédent en 2013, qui s'est ajoutée aux traditionnels épisodes de sécheresse et destructions liés aux cyclones, quatre millions d'habitants sur 22 sont en insécurité alimentaire, selon le Programme alimentaire mondial (PAM).

La déforestation de l'île a également favorisé une épidémie de peste qui a fait 75 morts depuis la fin de l'année 2013.

 

AFP

Ses derniers articles: CAN-2017: l'Egypte arrache la victoire et se rapproche des quarts  CAN-2017: le Ghana roule  Gambie: départ en exil de Yahya Jammeh après plus de 22 ans 

Madagascar

Epidémie

Pourquoi Madagascar est le pays le plus touché au monde par la peste

Pourquoi Madagascar est le pays le plus touché au monde par la peste

AFP

Le président Hery Rajaonarimampianina peut-il encore relancer Madagascar ?

Le président Hery Rajaonarimampianina peut-il encore relancer Madagascar ?

AFP

Madagascar flirte

Madagascar flirte

nouveau

AFP

Bombardement au Nigeria: nouveau bilan de 90 morts, pourrait atteindre les 170

Bombardement au Nigeria: nouveau bilan de 90 morts, pourrait atteindre les 170

AFP

Gambie: intervention militaire pour installer le nouveau président

Gambie: intervention militaire pour installer le nouveau président

AFP

Côte d'Ivoire: un nouveau gouvernement dans la continuité

Côte d'Ivoire: un nouveau gouvernement dans la continuité

président

AFP

A Dakar, joie et espoir de Gambiens en exil président

A Dakar, joie et espoir de Gambiens en exil président

AFP

Gambie: le président Yahya Jammeh décrète l'état d'urgence

Gambie: le président Yahya Jammeh décrète l'état d'urgence

AFP

Gambie: le président élu au Sénegal jusqu'

Gambie: le président élu au Sénegal jusqu'