mis à jour le

RDC: le M23 dément être en voie de résurgence militaire

L'ex-rébellion congolaise du Mouvement du 23 Mars (M23) a démenti mardi être en voie de résurgence militaire comme l'avait laissé entendre la veille un responsable de l'ONU.

Le mouvement reproche dans un communiqué à Martin Kobler, chef de la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (Monusco), d'avoir imputé "gratuitement" au M23 "des faits graves et non avérés".

Témoignant lundi devant le Conseil de sécurité de l'ONU, M. Kobler avait fait état d'"informations crédibles selon lesquelles le M23 a continué de recruter" après avoir mis formellement fin à son conflit avec Kinshasa en décembre et était redevenue active dans l'Ituri (territoire du Nord-Est de la RDC).

"Il ne suffit pas de dire que vos informations soient crédibles pour qu'elles le soient et deviennent opposables à tous, il faut aussi en apporter la preuve", écrit le M23.

Cette rébellion majoritairement tutsi a été active dans la province du Nord-Kivu (Est de la RDC) de mai 2012 jusqu'à sa défaite militaire en novembre 2013 sous le coup d'une offensive de l'armée congolaise soutenue par la brigade d'intervention de l'ONU au Congo.

Elle a depuis lors renoncé officiellement à la lutte armée et promis de s'engager dans un processus de démobilisation de ses combattants, réfugiés au Rwanda et en Ouganda.

Le communiqué du M23 affirme que le Mouvement "tient au strict respect de ses engagements" et accuse M. Kobler de "prendre prétexte du fantôme du Mouvement du 23 Mars pour ne pas combattre" les dizaines de groupes armés encore présents en RDC et que la Monusco a reçu pour mission de neutraliser.

AFP

Ses derniers articles: Perpétuité pour Habré: "message aux dictateurs et tournant pour l'Afrique"  Tunisie: visite houleuse du chef du gouvernement dans le Sud  Burkina: ouverture et renvoi du procès du dernier gouvernement Compaoré 

M23

AFP

République démocratique du Congo: l'ex-rébellion M23 demande un nouveau programme de démobilisation

République démocratique du Congo: l'ex-rébellion M23 demande un nouveau programme de démobilisation

AFP

RDC: plus de 350 membres de l'ex-rébellion congolaise du M23 amnistiés

RDC: plus de 350 membres de l'ex-rébellion congolaise du M23 amnistiés

AFP

RDC: la vie a repris, mais l'occupation par le M23 a laissé des traces

RDC: la vie a repris, mais l'occupation par le M23 a laissé des traces

militaire

AFP

Agressions sexuelles au Burkina: 6 mois ferme requis contre un militaire français

Agressions sexuelles au Burkina: 6 mois ferme requis contre un militaire français

AFP

Un militaire français jugé mardi pour des agressions sexuelles au Burkina

Un militaire français jugé mardi pour des agressions sexuelles au Burkina

AFP

Nigeria: Boko Haram attaque une base militaire et tue des éleveurs

Nigeria: Boko Haram attaque une base militaire et tue des éleveurs