mis à jour le

Afrique du Sud: l'ANC lance sa campagne pour les élections générales

Le président sud-africain Jacob Zuma a lancé samedi la campagne des élections générales du deuxième trimestre, promettant d'énièmes mesures contre la corruption et la pauvreté pour répondre au désenchantement des électeurs de l'ANC, déçus par son bilan.

M. Zuma s'exprimait au stade de Mbombela, dans l'est du pays, aux 43.500 places occupées par des militants vêtus du tee-shirt jaune de l'ANC, chantant et dansant, lors d'un meeting qui coïncidait avec le 102e anniversaire du Congrès national africain (ANC), le plus vieux mouvement de libération africain.

"Le gouvernement dirigé par l'ANC reste très clair sur le fait que la corruption doit être combattue partout et sous toutes ses formes", a-t-il lancé, "nous devons continuer à travailler avec tous les secteurs de la société et toutes nos agences de lutte contre la corruption".

Il a également averti que tout responsable de l'ANC reconnu coupable de corruption devrait quitter ses fonctions au sein du parti.

Le président lui-même a été accusé de corruption pour avoir utilisé des fonds publics, à hauteur de 14,5 millions d'euros, pour rénover sa résidence privée. Mais le gouvernement l'a officiellement innocenté le mois dernier, tentant d'étouffer le scandale.

L'ANC est confrontée à un haut degré de corruption depuis son arrivée au pouvoir, il y a 20 ans, tout comme à une pauvreté persistante et une hausse des inégalités.

"Nous sommes convaincus que l'ANC travaillera (...) à éradiquer la pauvreté dans les zones rurales. (...) C'est pourquoi nous avons placé les réformes économiques au coeur de notre action pour les cinq prochaines années", a annoncé le président.

Le taux de chômage officiel est de 24,7%, bien qu'il soit considéré comme bien plus élevé en réalité.

M. Zuma a également annoncé une réforme agraire respectant la Constitution.

Dans le stade bondé, les dizaines de milliers de partisans de l'ANC ont entonné des slogans soutenant Jacob Zuma, qui avait été hué le mois dernier devant des dizaines de dirigeants du monde entier durant la cérémonie officielle en hommage à Nelson Mandela, héros de la lutte anti-apartheid mort le 5 décembre.

Les élections générales de cette année coïncident avec le 20e anniversaire de la fin de l'apartheid et verront pour la première fois se rendre aux urnes des Sud-Africains nés après cette date-clé de l'histoire du pays, appelés les "born-free" (ceux qui sont nés libres).

Ces jeunes paient les frais d'une économie atone et d'un chômage persistant, et les experts ont prévenu qu'ils seront les plus difficiles à convaincre.

Quoique possédant l'économie la plus puissante du continent, l'Afrique du Sud connaît néanmoins une hausse des inégalités et du chômage.

Et le plan de développement sur cinq ans présenté par l'ANC - le président Zuma avait annoncé vendredi soir des mesures "audacieuses" et "déterminantes" qui amélioreront la vie des Sud-Africains et créeront six millions d'emplois - a été qualifié de "néo-libéral" par certains de ses alliés.

L'Alliance démocratique, un parti d'opposition, a estimé samedi que le chômage était "l'échec le plus criant" de ses cinq années de mandat et que rien de ce qu'il pourrait dire pendant la campagne ne viendrait améliorer ce bilan.

L'ANC devrait néanmoins remporter sans problème les élections, même si la population ne le soutient plus qu'à 53%, contre 10 points de plus un an auparavant, selon un sondage Ipsos réalisé en octobre et novembre 2013. 

Parmi les concurrents de l'ANC pour ces élections figure le jeune tribun populiste Julius Malema, chassé de l'ANC en 2012 pour indiscipline et qui a lancé un nouveau parti en juillet, les "Combattants de la liberté économique" (Economic Freedom Fighters, EFF).

Dans le stade, quelques militants de ANC brandissaient un petit cercueil portant l'inscription "Repose en paix Juju" (Malema).

 

AFP

Ses derniers articles: Les Algériens aux urnes pour des élections locales sans grands enjeux  Egypte: le boss du club de Zamalek, un parfum de dynamite  Guinée: retour au calme, le parquet demande l'arrêt de la grève 

Afrique

AFP

Visite d'Edouard Philippe au Maroc: objectif Afrique

Visite d'Edouard Philippe au Maroc: objectif Afrique

AFP

Mugabe, dernier des "pères de l'indépendance" en Afrique

Mugabe, dernier des "pères de l'indépendance" en Afrique

AFP

Paris et Rabat conjuguent leurs visées économiques en Afrique

Paris et Rabat conjuguent leurs visées économiques en Afrique

campagne

AFP

Au Liberia, prières, lance-flammes et foules en fin de campagne électorale

Au Liberia, prières, lance-flammes et foules en fin de campagne électorale

AFP

Côte d'Ivoire: campagne contre les "faux médicaments qui tuent"

Côte d'Ivoire: campagne contre les "faux médicaments qui tuent"

AFP

Choléra: fin d'une campagne de vaccination dans le nord-est du Nigeria

Choléra: fin d'une campagne de vaccination dans le nord-est du Nigeria

élections

AFP

Les Algériens aux urnes pour des élections locales sans grands enjeux

Les Algériens aux urnes pour des élections locales sans grands enjeux

AFP

Guinée équatoriale: la Cour constitutionnelle valide les élections

Guinée équatoriale: la Cour constitutionnelle valide les élections

AFP

Guinée Equatoriale: le parti au pouvoir remporte les élections

Guinée Equatoriale: le parti au pouvoir remporte les élections