mis à jour le

Centrafrique: pont aérien pour évacuer des civils venus des pays voisins

L'organisation internationale pour les migrations (OIM) a décidé d'organiser un pont aérien pour évacuer de Centrafrique des milliers de civils venus de plusieurs pays africains voisins.

Les premiers vols à partir de samedi vont permettre de transporter 800 Tchadiens de Bangui vers N'Djamena, a indiqué l'OIM dans un communiqué.

Ils font partie d'un groupe de 2500 Tchadiens installés dans un camp de transit près de l'aéroport de Bangui.

L'Organisation a reçu aussi des demandes du Niger, du Mali, du Soudan et de République démocratique du Congo pour évacuer des milliers de leurs ressortissants parmi les plus vulnérables. Elle aide également les civils qui ont été évacués par plusieurs gouvernements africains (Sénégal, Guinée, Burkina Faso, Cote d'Ivoire, Nigéria, Cameroun) à se réinstaller dans leur pays d'origine. 

Au total, 60.000 immigrés venus de pays voisins de la RCA ont demandé de l'aide à leurs ambassades respectives, selon l'OIM. Près de 27.000 ont été évacués par leurs gouvernements mais 33.000 ont besoin d'une aide urgente.

L'OIM a lancé vendredi un appel de fonds de 17,5 millions de dollars pour évacuer jusqu'à 10.000 immigrés africains de RCA et aider 50.000 autres à se réinstaller dans leur pays.

AFP

Ses derniers articles: Nigeria: manifestation dans un camp de Maiduguri contre les conditions de vie  Mali: au moins 3 Casques bleus tués dans une attaque  Egypte: lourdes condamnations pour des violences mortelles devant un stade 

pays

AFP

A Rabat, la dépouille de Mobutu attend toujours son retour au pays

A Rabat, la dépouille de Mobutu attend toujours son retour au pays

AFP

Au Tchad, les réfugiés africains rêvent de rentrer au pays plutôt que d'Europe

Au Tchad, les réfugiés africains rêvent de rentrer au pays plutôt que d'Europe

AFP

Gabon: un an après la présidentielle, un pays en situation délicate

Gabon: un an après la présidentielle, un pays en situation délicate