mis à jour le

Antananarivo, by VisitingMadagascar via Flickr CC
Antananarivo, by VisitingMadagascar via Flickr CC

Impossible de prononcer un nom malgache sans l'écorcher

Le problème c'est que chacun d'eux évoque une histoire souvent très longue.

Une nouvelle page de l’histoire de Madagascar est-elle en train de s’ouvrir? Au lendemain des résultats de la présidentielle du 20 décembre dernier, qui donnent vainqueur Hery Rajaonarimampianina, le candidat de la mouvance au pouvoir, face à Robinson Jean-Louis, qui était soutenu par l’ex-président Marc Ravalomanana, les Malgaches espèrent que la crise politique que connaît leur pays depuis 2009 est bientôt derrière eux.

Le journal L’Express de Madagascar est confiant et reprend des propos de la présidente de la Commission électorale nationale indépendante pour la transition, qui estime que «le vrai gagnant de la compétition, c’est le peuple malgache». Des propos tempérés par le site Madagascar Tribune qui met en garde contre les velléités de «confiscation du pouvoir par une caste».

Au milieu de tout cela, ce que retient le site du Guardian, c’est la difficulté à prononcer le nom du nouveau président malgache (ou même à l’orthographier correctement). Prenez votre souffle, un, deux, trois, partez! HE-RY-RA-JAO-NA-RI-MAM-PIA-NI-NA... Ouf! Le Guardian estime d’ailleurs que Hery Rajaomampianina est le chef d’Etat qui porte le nom de famille le plus long.

«Son seul patronyme contient 19 caractères. Et son nom complet (Hery Martial Rakotoarimanana Rajaonarimampianina) 44 caractères», écrit le Guardian.

En réalité le patronyme du vainqueur de la présidentielle malgache est tout aussi fastidieux à lire et à prononcer que la majorité des noms malgaches. En 2011, alors que la crise en République de Madagascar était au plus fort, nous vous proposions un article qui s’interrogeait déjà sur la longueur des patronymes de la Grande île.

Le professeur Narivelo Rajaonarimanana et l’Inalco (Institut national des langues et civilisations orientales) nous avaient fait savoir que chaque nom correspondait à un destin bien particulier.

«Le nom malgache n'est pas une étiquette. C'est un souhait, un destin, une parole qui contredit un mauvais destin, un souvenir du jour de naissance, une combinaison de noms de parents ou d'ancêtres», expliquait le linguiste Narivelo Rajaonarimanana.

Les noms, à Madagascar, s’appuient aussi beaucoup sur l’astrologie ou sur l’art divinatoire. Et selon Samuel Rasolomano, qui a publié une étude en 1905, ils peuvent exprimer un vœu ou décrire le prestige d’une lignée ou marquer le désir d’un destin fabuleux pour l’enfant qui vient de naître. En gros, les noms malgaches sont si longs parce que chacun raconte à lui tout seul, une longue histoire.

Pourtant, contrairement à ce que soutient le Guardian, Hery Rajaonarimampianina n'est pas le dirigeant qui porte le nom le plus le nom. Dans l’histoire de Madagascar, le prince Andriantsimitoviaminandriandehibe qui régna entre 1650 et 1670 battit tous les record: 31 lettres.

Slate Afrique

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: L'Angola nomme sa nouvelle autoroute Fidel-Castro, mauvaise idée  En Gambie, une dictature vieille de 22 ans s'achève dans les urnes  Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales 

Madagascar

Epidémie

Pourquoi Madagascar est le pays le plus touché au monde par la peste

Pourquoi Madagascar est le pays le plus touché au monde par la peste

AFP

Le président Hery Rajaonarimampianina peut-il encore relancer Madagascar ?

Le président Hery Rajaonarimampianina peut-il encore relancer Madagascar ?

AFP

Madagascar flirte

Madagascar flirte