mis à jour le

Egypte: une marionnette accusée d'aider des poseurs de bombe

Des responsables de Vodafone ont été convoqués par le parquet en Egypte après la plainte d'un activiste accusant la société de télécommunication d'avoir glissé des messages codés pour planifier des attentats dans une publicité mettant en scène une marionnette.

"Abla Fahita", une marionnette devenue célèbre en Egypte pour ses sorties satiriques, y apparaît dans son appartement où trône un cactus orné de boules de Noël. Cet arbre et d'autres éléments du décor sont des codes secrets permettant aux partisans islamistes du président Mohamed Morsi destitué par l'armée de planifier des attaques, affirme cet activiste  controversé qui se fait appeler Ahmed "Spider".

La plainte de ce fervent partisan du président Hosni Moubarak, chassé du pouvoir début 2011 par une révolte populaire, intervient peu après plusieurs attentats dans le pays, profondément divisés entre islamistes et partisans des nouvelles autorités qui répriment dans le sang les pro-Morsi.

"Le directeur du marketing s'est présenté avec notre avocat au parquet", a indiqué à l'AFP Noha Saad, responsable de la communication de Vodafone. "Le ministère public les a entendu dans le cadre de la plainte", a-t-elle poursuivi, ajoutant qu'aucune poursuite n'avait été lancée dans l'immédiat et que l'enquête du parquet était encore en phase préliminaire.

"Spider", un habitué des coups d'éclats qui s'est fait connaître par des analyses souvent fantaisistes, a assuré sur la chaîne privée Tahrir que les quatre branches du cactus était une allusion claire au signe de ralliement des pro-Morsi, une main, pouce replié et quatre doigts en l'air. 

Ce signe fait référence à la place Rabaa al-Adawiya -rabaa, signifie le quatrième en arabe- où des centaines d'islamistes ont péri dans la dispersion violente de leur sit-in par la police et l'armée mi-août.

En outre, "Spider" a vu dans une boule de Noël la forme d'une "bombe", tandis que "la dinde fourrée" dont Abla Fahita parle, évoquant son repas de Noël, serait en fait le nom de code pour désigner une voiture piégée.

Mercredi, sur la chaîne privée CBC, le jeune homme a accusé "les services secrets britanniques" d'être derrière cette affaire, avant de lancer à la marionnette: "Je vais te faire emprisonner", menaçant s'il n'y parvenait pas de "quitter le pays".

"La publicité ne contient aucun message ou signification caché (...) toute autre interprétation relève de la fiction pure", a réagi Vodafone dans un communiqué, ajoutant se réserver le droit de saisir la justice.

AFP

Ses derniers articles: Niger: Hawad, poète et peintre furieux  Mali: deux Casques bleus tués dans une attaque dans le Nord  Tunisie: mise en garde contre un dérapage dans le sud, en ébullition 

bombe

AFP

Le Caire: 25 morts dans l'attentat

Le Caire: 25 morts dans l'attentat

AFP

Egypte: deux policiers tués dans un attentat

Egypte: deux policiers tués dans un attentat

AFP

Nigeria: l'explosion accidentelle d'une bombe dans un commissariat fait un mort

Nigeria: l'explosion accidentelle d'une bombe dans un commissariat fait un mort

marionnette

Actualités

Kotti : Laarayedh n’est qu’une marionnette entre les mains de Ghannouchi

Kotti : Laarayedh n’est qu’une marionnette entre les mains de Ghannouchi

[email protected] (Author Name)

Tunisie : Caïd Essebsi raffole des Guignols et apprécie sa marionnette

Tunisie : Caïd Essebsi raffole des Guignols et apprécie sa marionnette

culture

Hicham Gad, le «Gepetto égyptien»

Hicham Gad, le «Gepetto égyptien»