mis à jour le

Niger: un nouveau chef élu

Le chef de la diplomatie nigérienne a été élu dimanche à l'unanimité à la tête du parti présidentiel au Niger, le Parti pour la démocratie et le socialisme, au pouvoir depuis 2011.

"Mohamed Bazoum a été élu président du PNDS par 113 voix sur 113 électeurs par le sixième congrès du parti qui se tient depuis samedi à Niamey", a indiqué à l'AFP un responsable du parti.

Seul candidat en lice, M. Bazoum assurait déjà l'intérim de la présidence du PNDS depuis l'élection à la présidentielle de 2011 de l'actuel chef de l'Etat, Mahamadou Issoufou.

M. Issoufou, qui a dirigé le parti pendant 23 ans, lui avait cédé ce poste car la loi nigérienne interdit au chef de l'Etat de diriger une formation politique.

Mohamed Bazoum, élu plusieurs député, dirige la diplomatie nigérienne depuis 2011. Il a 57 ans et est enseignant de philosophie de formation.

Cette élection intervient au lendemain d'une manifestation de l'opposition, accusant le régime du président Mahamadou Issoufou de "corruption" et de "dictature". 

Elu en 2011, M. Issoufou, selon ses proches, serait candidat à sa propre succession en 2016.

 

 

 

AFP

Ses derniers articles: Togo: l’opposition appelle  Lac Tchad: la vie reprend doucement sur les îles malgré la menace Boko Haram  Maroc: manifestation contre les violences sexuelles 

chef

AFP

Hichilema, obstiné chef de l'opposition zambienne

Hichilema, obstiné chef de l'opposition zambienne

AFP

Zambie: le chef de l'opposition libéré après l'abandon des charges de trahison

Zambie: le chef de l'opposition libéré après l'abandon des charges de trahison

AFP

Accusé de trahison, le chef de l'opposition zambienne plaide non coupable

Accusé de trahison, le chef de l'opposition zambienne plaide non coupable