mis à jour le

Tunisie: suite des pourparlers sur le nouveau gouvernement vendredi

Les islamistes au pouvoir et l'opposition en Tunisie se sont réunis mercredi pour discuter d'un calendrier électoral et gouvernemental et doivent se revoir vendredi, a annoncé mercredi le médiateur le syndicat UGTT.

"Les pourparlers reprendront vendredi à 10H00 locales (09H00 GMT)", a indiqué à la presse Bou Ali Mbarki, secrétaire général adjoint de l'UGTT qui parraine ces négociations, sans autre précisions.

Selon un calendrier préliminaire décidé lundi, la Tunisie devrait avoir une nouvelle Constitution ainsi qu'un nouveau gouvernement au plus tard le 14 janvier.

L'actuel gouvernement de l'islamiste Ali Larayedh est censé démissionner d'ici cette date pour céder la place au futur Premier Ministre Mehdi Jomaâ, un indépendant qui doit conduire la Tunisie vers des élections.

Les islamistes d'Ennahda ont accepté de quitter le pouvoir à condition qu'en parallèle soit adoptée la future Constitution, en cours d'élaboration depuis deux ans, et que le calendrier des futures élections soit fixé.

La désignation de M. Jomaâ est intervenue à l'issue de deux mois de négociations tendues destinées à sortir la Tunisie de sa crise politique déclenchée par l'assassinat par balles d'un opposant de gauche le 25 juillet.

La Tunisie est privée d'institutions pérennes faute de consensus sur la Constitution trois ans après le début de la révolution ayant chassé mi-janvier 2011 le président Zine El Abidine Ben Ali du pouvoir après 23 ans de règne sans partage.

 

gouvernement

AFP

Crise

Crise

AFP

Sénégal: le gouvernement espère une reprise dans les universités, maintien de la grève des étudiants

Sénégal: le gouvernement espère une reprise dans les universités, maintien de la grève des étudiants

AFP

Crise anglophone au Cameroun: les USA accusent gouvernement et séparatistes d'exactions

Crise anglophone au Cameroun: les USA accusent gouvernement et séparatistes d'exactions

pourparlers

AFP

Libye:

Libye:

AFP

Boko Haram: appels

Boko Haram: appels

AFP

Des milliers de Burundais manifestent contre les pourparlers d'Arusha

Des milliers de Burundais manifestent contre les pourparlers d'Arusha