mis à jour le

Ennahar TV, bureau d'Alger, le 8 mai 2012. REUTERS/Zohra Bensemra
Ennahar TV, bureau d'Alger, le 8 mai 2012. REUTERS/Zohra Bensemra

Lettre au président Bouteflika

Le chroniqueur Kamel Daoud accuse le président algérien d'avoir laissé le pays à la botte des conservateurs.

En Algérie, les moralisateurs et les bien-pensants conservateurs ont acquis une confortable position. Voici l'un des premiers bilans que l'on peut faire de la présidence d'Abdelaziz Bouteflika, selon le journaliste et chroniqueur Kamel Daoud.

Alors que le roi se meurt (pour preuve les dernières images d'Abdelaziz Bouteflika trafiquées par la télévision nationale), Kamel Daoud s'adresse directement à lui, sans détours. Le journaliste reproche au président d'avoir laissé le pays se transformer en contrée où les moralisateurs, forts de leurs médias subventionnés par l'Etat, régissent la société algérienne. Pour preuve, la diffusion d'un reportage décrié sur la chaîne Ennahar dénonçant les mauvaises mœurs des étudiantes dans la cité universitaire.

 

Extraits.

«L'histoire ne retiendra pas, dans la hâte de ses bilans, les manières dont vous êtes venu ou par lesquelles un jour vous partirez nécessairement, ni les architectures ni les routes ni l'eau dans les robinets mais bien cette lente transformation de ce pays en débâcle et en manipulation.

A quoi a servi votre génération, si à la fin, [vous laissez comme héritage] des confectionneurs qui vont parler à nos enfants de haram, de hallal, de barbes, de voiles, poils et autres misères qui font la caricature de nos peuples dans le reste du monde? A quoi ont servi les gens qui vous ont précédé, si c'est pour se faire suivre par des gens comme ceux d'Ennahar et d'Echourouk?
»

Lu sur le quotidien d'Oran

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

Abdelaziz Bouteflika

Scandale

En Algérie, une chaîne télé fermée pour avoir accueilli l'ex-chef de l'Armée islamique du salut

En Algérie, une chaîne télé fermée pour avoir accueilli l'ex-chef de l'Armée islamique du salut

Flou

C'est avant que l'opposition aurait dû faire bloc contre Bouteflika

C'est avant que l'opposition aurait dû faire bloc contre Bouteflika

Algérie

Pourquoi l'Algérie doit changer de modèle économique

Pourquoi l'Algérie doit changer de modèle économique

Algérie

AFP

Maroc et "argent du haschich": Rabat rappelle son ambassadeur en Algérie

Maroc et "argent du haschich": Rabat rappelle son ambassadeur en Algérie

AFP

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d'organes

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d'organes

AFP

Crash d'Air Algérie en 2014: la compagnie Swiftair mise en examen en France

Crash d'Air Algérie en 2014: la compagnie Swiftair mise en examen en France

Bouteflika

AFP

Algérie: Bouteflika exhorte la presse

Algérie: Bouteflika exhorte la presse

AFP

Algérie: le président Bouteflika a reçu le Premier ministre russe

Algérie: le président Bouteflika a reçu le Premier ministre russe

AFP

Algérie: relance du débat sur la capacité de Bouteflika

Algérie: relance du débat sur la capacité de Bouteflika