mis à jour le

Législatives au Mali: un scrutin "aux normes internationales", selon l'UE

Le second tour des élections législatives de dimanche au Mali a été conforme "aux normes internationales", a estimé lundi à Bamako Louis Michel, chef des observateurs de l'Union européenne (UE) à ce scrutin.

"Les observateurs de la mission d'observation électorale de l'UE ont évalué positivement (...) les opérations de vote à hauteur de 98% des 705 bureaux de vote observés", a déclaré l'ancien chef de la diplomatie belge à la presse en présentant la déclaration préliminaire de l'UE sur ce scrutin.

Selon lui, "le cadre juridique" pour ces élections "reste aligné sur les normes internationales pour l'organisation d'élections démocratiques".

Louis Michel, qui conduisait déjà la mission des observateurs de  l'UE au premier tour des législatives du 24 novembre et  à l'élection présidentielle de l'été, remportée au second tour du 11 août par Ibrahim Boubacar Keïta, a estimé qu'il était "évident que ce second tour parachève tout le processus de reconstruction institutionnelle qu'on imaginait difficile (...) après le drame que ce pays a connu".

"Personne n'aurait pu croire qu'on pourrait organiser le retour à l'ordre constitutionnel et à l'Etat de droit aussi vite", a-t-il ajouté, affirmant que le Mali avait "retrouvé désormais les conditions démocratiques qui devront lui permettre de redémarrer pour s'occuper pleinement du développement, de l'éducation et de la réconciliation".

Dans une déclaration publiée à Bruxelles, Catherine Ashton, chef de la diplomatie de l'UE, a appelé "tous les candidats et tous les partis en présence à accepter le verdict des urnes ou à recourir aux voies juridiques pour le contester".

Les Maliens ont voté sans enthousiasme dimanche au second tour de législatives devant parachever le retour à l'ordre constitutionnel après le coup d'Etat de 2012 qui avait précipité la chute du nord du Mali aux mains de groupes jihadistes.

Ces groupes liés à Al-Qaïda ont été affaiblis par une intervention militaire internationale lancée par la France en janvier et toujours en cours, mais ils restent actifs.

Le second tour des législatives s'est tenu au lendemain d'un attentat jihadiste qui a tué deux soldats sénégalais de l'ONU à Kidal (nord-est).

De premiers résultats montrent que "dans l'ensemble", le parti du président Keïta, le Rassemblement pour le Mali (RPM), "s'est taillé la part du lion" à ce second tour, selon un membre  la commission de collecte des reultats. Cela est dû selon lui "à l'effet d'entraînement de l'élection presidentielle".

Les résultats provisoires de ce second tour doivent être publiés d'ici vendredi par le ministère de l'Administration territoriale avant d'être confirmés par la Cour constitutionnelle.

AFP

Ses derniers articles: CAN: le Togo impuissant face  CAN: Renard vole au secours de Dussuyer et s'emporte contre les journalistes  CAN: le Maroc de Renard en quarts en sortant le champion en titre ivoirien 

législatives

AFP

Algérie: les islamistes s'organisent avant les législatives

Algérie: les islamistes s'organisent avant les législatives

AFP

Côte d'Ivoire: Ouattara veut une "forte majorité" aux législatives

Côte d'Ivoire: Ouattara veut une "forte majorité" aux législatives

AFP

Gabon: législatives reportées au plus tard au 29 juillet 2017

Gabon: législatives reportées au plus tard au 29 juillet 2017

scrutin

AFP

Maroc: toujours pas de nouveau gouvernement un mois après le scrutin

Maroc: toujours pas de nouveau gouvernement un mois après le scrutin

AFP

Zambie: un scrutin présidentiel

Zambie: un scrutin présidentiel

AFP

Sao Tomé: scrutin sans suspense, boycotté par le président sortant

Sao Tomé: scrutin sans suspense, boycotté par le président sortant