mis à jour le

Une vue de Pretoria: Kleinfontein se trouve à 30 km de là, by Mister -E via Flickr CC.
Une vue de Pretoria: Kleinfontein se trouve à 30 km de là, by Mister -E via Flickr CC.

Kleinfontein, le village des nostalgiques de l'apartheid

Cette communauté d'Afrikaners a vécu de loin, et dans l'indifférence, les hommages rendus à Nelson Mandela.

Le héros de la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud, Nelson Mandela, a été inhumé le 15 décembre, à Qunu, le village de son enfance, dans le sud du pays. Pendant une dizaine de jours, depuis son décès le 5 décembre, le monde entier a pu rendre un hommage appuyé au premier président noir de l’Afrique du Sud et la figure la plus marquante de la réconciliation entre les sud-Africains blancs et les sud-africains noirs.

Pourtant, selon le Times Live, il est un endroit au monde où les gens n’ont pas participé à ce concert d’hommages. Cet endroit se trouve en Afrique du Sud, à quelques encablures de Pretoria, la capitale. Il s’agit de Kleinfontein, une enclave où vivent près de mille personnes, toutes blanches et qui règnent sur une superficie de 713 hectares.

 

 

Dans un reportage consacré à ce ghetto blanc, au mois de juillet, France Info parlait déjà de la communauté afrikaner de Kleinfontein en ces termes:

«Kleinfontein est une enclave où tout le monde ne peut pas rentrer, où l'accès est ultra-sécurisé. Pour ces Afrikaners, leur Afrique du Sud est et doit rester blanche.»

Et le reportage de CNN, diffusé quelques semaines auparavant, dans le cadre de son programme Inside Africa, ne montrait pas autre chose. À Kleinfontein, les populations disent pouvoir préserver l’héritage culturel de la minorité afrikaner. Mais, en réalité, il faut comprendre qu’ils sont nostalgiques de l’apartheid et font tout pour préserver les vestiges de cette époque.

À l’entrée du village, peut-on voir dans le document de CNN, une statue d’Hendrick Verwoed, un ancien Premier ministre afrikaner, considéré comme l’architecte de l’apartheid. C’est tout dire.

John Sharp, anthropologue à l’université de Prétoria explique à La Presse que les blancs de Kleinfontein «font partie de cette catégorie de blancs sud-africains qui n’ont jamais accepté le concept de ”nouvelle” Afrique du Sud de l’après-apartheid».

Bien évidemment, les noirs d’Afrique du Sud vivent difficilement l’existence de ce hameau formé au début des années 90, à la veille des premières élections multiraciales dans le pays. Le Daily Maverick sud-africain estime tout simplement qu’il s’agit de «racistes», qui estiment toujours être différents et supérieurs à tous les autres. Malgré tout cela, à Kleinfontein, personne ne se dit raciste. Marisa Hasbrook, la porte-parole de la communauté explique religieusement au JDD que «Dieu [les] a placés sur cette terre. Il [leur] a donné la mission d’aider [leurs] semblables».

Kleinfontein est-il donc le dernier bastion de l’apartheid en Afrique du Sud? Ses habitants sont-ils tous racistes? L’anthopologue John Sharp, toujours dans La Presse estime qu’il ne faut pas tirer si vite sur cette communauté.

«N'allez pas croire qu'ils sont si différents du reste du monde. Pensez à l'Europe, qui resserre de plus en plus son immigration», estime le chercheur.

Pourtant, leur indifférence face à la disparition de Nelson Mandela a marqué les esprits. Ils ont écouté de loin, les hommages qui étaient rendus à celui dont le rêve a toujours été de faire de l’Afrique du Sud une nation véritablement arc-en-ciel.

Lu sur La Presse, Daily Maverick

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Le racisme anti-noir réapparaît avec violence à la CAN 2017  Le nouveau roi du Rwanda vit dans une petite maison en banlieue de Manchester  Une sécheresse menace des milliers d'éléphants au Zimbabwe, mais l'Etat l'ignore 

Apartheid

Discrimination

Des élèves noires de Pretoria manifestent pour défendre leurs cheveux crépus

Des élèves noires de Pretoria manifestent pour défendre leurs cheveux crépus

Racisme

Une juge sud-africaine fait scandale en affirmant que «le viol fait partie de la culture noire»

Une juge sud-africaine fait scandale en affirmant que «le viol fait partie de la culture noire»

Dans votre casque

Ecoutez en avant-première le nouvel album du groupe sud-africain DOOKOOM

Ecoutez en avant-première le nouvel album du groupe sud-africain DOOKOOM

Daily Maverick

Afrique du Sud

Comment sauver le secteur minier

Comment sauver le secteur minier

Nation arc-en-ciel

Arc-en-ciel

Les LGBT sud-africains doivent tout à Mandela

Les LGBT sud-africains doivent tout à Mandela

NELSON MANDELA

L'Afrique du Sud au chevet de Madiba

L'Afrique du Sud au chevet de Madiba