mis à jour le

Kenya: 8 morts, dont 5 policiers, dans une embuscade près de la Somalie

Huit personnes, dont cinq policiers kényans, ont été tuées et un policier était porté disparu mardi dans l'est du Kenya, après être tombés dans une embuscade près de Liboi, une localité proche de la frontière somalienne, a annoncé la police.

"Ce 10 décembre 2013, vers 10H00 (07H00 GMT) des policiers (...) sont tombés dans une embuscade à environ 9 km après la sortie de Liboi", a indiqué la police kényane dans un communiqué publié mardi soir.

L'attaque a fait cinq morts parmi les policiers et trois civils ont été tués, selon le communiqué qui précise qu'un "agent de la police kényane est porté disparu". 

"Au cours de l'attaque, une personne présumée appartenir à une milice armée a également été tuée", a poursuivi la police, sans autre détail à ce sujet, ajoutant simplement que des forces de police "ratissent la zone à la recherche des assaillants et de l'agent disparu".

Un haut responsable de la police avait auparavant indiqué à l'AFP sous le couvert de l'anonymat que le véhicule des policiers - dans lequel se trouvaient les trois civils tués - avait reçu "de nombreuses balles".

Deux autres policiers ont été blessés dans l'attaque et sont dans un état critique, selon ce responsable policier.

Liboi, à environ 550 km à l'est de Nairobi, est un poste frontalier situé à une quinzaine de kilomètres de la frontière avec la Somalie.

L'attaque de mardi n'a pas été revendiquée dans l'immédiat, mais les insurgés somaliens shebab avaient revendiqué une attaque contre un commissariat de Liboi en mai dernier, qui avait fait cinq morts - deux policiers et trois civils.

Sept personnes avaient également été tuées près de Liboi en février quand des hommes armés avaient ouvert le feu dans une mosquée.

Le département de Garissa, où est située Liboi, et plus généralement la façade est du Kenya, frontalière avec la Somalie, sont l'objet de nombreuses attaques, le plus souvent attribuées aux shebab et à leurs sympathisants depuis que l'armée kényane est entrée en Somalie en octobre 2011 pour combattre les islamistes somaliens.

Fin septembre, deux policiers kényans avaient été tués et trois blessés dans l'attaque nocturne d'un poste de police à Mandera, située à la pointe nord-est du Kenya et bordant les frontières somalienne et éthiopienne.

Plusieurs attaques attribuées au shebab ou revendiquées par les islamistes somaliens ont également visé d'autres régions du Kenya, notamment celle de la Côte et Nairobi. La plus spectaculaire et meurtrière reste celle du centre commercial Westgate de la capitale kényane, le 21 septembre, par un commando shebab.

AFP

Ses derniers articles: Ghana: premier tour de la présidentielle sur fond de tensions  En Ouganda, les rescapés de la LRA suivent avec émotion le procès d'un de leurs bourreaux  Les armées africaines sous-équipées face aux jihadistes 

embuscade

AFP

Municipales au Mali: cinq militaires tués dans une embuscade

Municipales au Mali: cinq militaires tués dans une embuscade

AFP

Soudan du Sud: 21 personnes tuées dans une embuscade sur une route du sud du pays (police)

Soudan du Sud: 21 personnes tuées dans une embuscade sur une route du sud du pays (police)

AFP

Mali: trois militaires tués dans une embuscade dans le centre du pays

Mali: trois militaires tués dans une embuscade dans le centre du pays

Somalie

AFP

Les shebab restent la principale menace en Somalie

Les shebab restent la principale menace en Somalie

AFP

Une dispute frontalière maritime entre le Kenya et la Somalie lundi devant la CIJ

Une dispute frontalière maritime entre le Kenya et la Somalie lundi devant la CIJ

AFP

Somalie  les shebab s'emparent d'une ville

Somalie les shebab s'emparent d'une ville