mis à jour le

Manifestation contre Ansar al-Sharia à Derna. REUTERS/Stringer
Manifestation contre Ansar al-Sharia à Derna. REUTERS/Stringer

Libye: le mauvais pari sur la charia

En instaurant la charia, les Libyens ont cru pouvoir calmer les ardeurs des groupes radicaux et salafistes, mais le pire ne fait que commencer.

La Libye n’a toujours pas de Constitution, mais elle a déjà des textes sacrés auxquels se référer. Ces textes, ce sont le Coran, la Sunna et les Hadiths, sources principales de la charia, la loi islamique. A ceux qui doutaient encore de la piété des élus libyens, le Parlement a rappelé mercredi 4 décembre 2013 son attachement aux préceptes de l’Islam.

Réunis au sein du Congrès général national (CGN), les députés ont homologué la création d’un Comité spécial qui aura pour mission de vérifier la conformité de la législation à la charia rapporte El Pais.

«Toutes les institutions de l’État doivent se conformer à cela», a affirmé le président du CGN interrogé par Reuters après le vote.

Depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011, les responsables politiques se sont succédé à la barre du navire libyen chancelant pour affirmer leur adhésion à la loi coranique.

«La charia? Mais il n'y aura pas de débat! Tout le monde est pour, en Libye, tous les partis y ont fait référence pendant la campagne électorale, et tous la voteront», affirmait ainsi Othman Bensassi, alors leader du Conseil national de Transition libyen (ancêtre du CNG) avant les élections de juillet 2012.

Depuis lors, ce parti modéré sur le plan religieux avait dû composer avec une chambre hétéroclite, 120 des 200 sièges ayant été attribués à des candidats sans étiquette dans un scrutin uninominal distinct. Un désordre qui compliqua la tâche du gouvernement d’Ali Zeidan déjà mis à mal par l’insoumission des milices et le fédéralisme du Cyrénaïque. Pour tenter de sortir de la crise politique, l’élection d’une Constituante doit avoir lieu le 24 décembre 2013. Les 60 personnes désignées s'atteleront à la rédaction de la loi fondamentale libyenne, en s’inspirant de la charia.

Mais pour Taufi Ebrik, député de l'AFN, cela s'avérera insuffisant:

«Les problèmes ne font que commencer car les milices ou les groupes salafistes ne considèrent pas que c'est la Constitution qui doit gouverner ce pays. Nous devons faire pression sur ces groupes islamistes pour qu’ils se conforment aux désirs de la population libyenne. Nous pouvons négocier avec les frères musulmans en coulisse, mais nous devons le faire maintenant, avant que la Constitution soit édictée.»

Si, d'après un sondage de l'Institut pour la démocratie, 44 % de la population souhaite que la charia soit la source principale de la loi, tous ne voient pas d’un bon œil l’agitation des groupes radicaux. Ces dernières semaines, plusieurs manifestations contre les salafistes et Ansar al-charia ont été organisées à Benghazi et à Derna, afin de protester contre les attaques commises contre l'armée libyenne.

Lu sur El Pais

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Le site de la commission électorale piraté au Ghana avant l'annonce des résultats  Les girafes, ces «gentils géants» menacés d'extinction  L'Angola nomme sa nouvelle autoroute Fidel-Castro, mauvaise idée 

Benghazi

AFP

Libye: 15 soldats tués dans un attentat suicide

Libye: 15 soldats tués dans un attentat suicide

AFP

Libye: un quartier de Benghazi repris aux jihadistes

Libye: un quartier de Benghazi repris aux jihadistes

Guerre civile

En Libye, les missions de médiation de l'ONU n'ont fait qu'empirer la situation

En Libye, les missions de médiation de l'ONU n'ont fait qu'empirer la situation

charia

Economie

Une banque islamique va ouvrir ses portes en Allemagne

Une banque islamique va ouvrir ses portes en Allemagne

BringBackOurGirls

Les femmes de l'ombre de Boko Haram

Les femmes de l'ombre de Boko Haram

AFP

Nigeria: les gardiens de la charia promettent de réprimer l'homosexualité

Nigeria: les gardiens de la charia promettent de réprimer l'homosexualité

islam

Religion

Pourquoi les mots de Mohammed VI contre le djihadisme sont si précieux

Pourquoi les mots de Mohammed VI contre le djihadisme sont si précieux

Plage

En Algérie, le burkini est «une négociation entre la femme et la société»

En Algérie, le burkini est «une négociation entre la femme et la société»

terrorisme

«Un seul terroriste a tué 38 personnes à Sousse, un seul en a tué 84 à Nice»

«Un seul terroriste a tué 38 personnes à Sousse, un seul en a tué 84 à Nice»