mis à jour le

Nigeria: le parti du président Jonathan perd une élection régionale test

Le parti du président nigérian Goodluck Jonathan est arrivé en deuxième position dans une récente élection régionale ayant valeur de test en vue de la présidentielle de 2015, a annoncé la commission électorale dimanche.

Le Parti démocratique populaire (PDP) de M. Jonathan a obtenu 97.700 voix lors de l'élection d'un nouveau gouverneur de l'Etat de l'Anambra (sud-est), qui s'est terminée samedi. 

Le gouvernorat est resté entre les mains de la Grande Alliance des progressistes (APGA), qui a remporté 180.178 votes. Le principal parti d'opposition, le Congrès des progressistes (APC), est arrivé en troisième position avec 95.963 voix. 

Ces résultats ont été publiés sur le site Internet de la Commission électorale indépendante du Nigeria (INEC).

L'élection dans l'Anambra était considérée comme un test pour le président Jonathan en vue de la présidentielle et des législatives qui sont programmées dans 18 mois au Nigeria, le pays le plus peuplé d'Afrique. Le président devrait être candidat à sa propre succession, bien qu'il ne l'ait pas encore annoncé.

Mais son parti est confronté à des divisions sans précédent, des factions étant opposées à sa réélection. Elles réclament qu'il cède la place à un candidat musulman originaire du Nord et respecte la règle non écrite de l'alternance des candidats, entre un natif du Nord majoritairement musulman et un originaire du Sud à dominante chrétienne. M. Jonathan est chrétien et vient de l'Etat de Bayelsa (sud). 

Cinq gouverneurs du PDP ont rejoint les opposants de l'APC mardi. Ils avaient auparavant formé un groupe dissident s'opposant à la réélection du président Jonathan. 

L'APC aimerait de son côté remporter la présidentielle pour la première fois depuis la fin des dictatures militaires en 1999.

Le président Jonathan a félicité le candidat de l'APGA, Willie Obiano, pour sa victoire et l'a appelé dans un communiqué à "se consacrer au renforcement des louables réalisations de son illustre prédécesseur M. Peter Obi".

M. Obi est considéré comme un allié du président Jonathan et le soutien de l'APGA pourrait se révéler crucial pour le maintien au pouvoir du PDP en 2015. Le PDP contrôle actuellement 18 Etats et l'APC 16.

Après l'élection régionale dans l'Anambra le 16 novembre, le PDP, l'APC et le Parti travailliste avaient réclamé l'annulation de l'ensemble des résultats et un nouveau scrutin en raison des irrégularités constatées (retards, disparition d'urnes, de documents électoraux).

L'INEC n'avait pas annulé l'ensemble du scrutin mais organisé une "élection supplémentaire" le 30 novembre, dans certaines circonscriptions touchées par des irrégularités.  

La police avait imposé des restrictions au déplacement des habitants, considérées par certains comme des mesures de harcèlement et d'intimidation.

La participation électorale globale a été faible, atteignant à peine 26,3%.

 

AFP

Ses derniers articles: Afrique: Caisse des dépôts et AFD créent un fonds de 500 millions d'euros  RDC: libération d'une journaliste après quatre jours de détention  Maroc: Benkirane recadré après avoir critiqué Moscou sur la Syrie 

élection

AFP

Election en Gambie: une défaite qui vient de loin pour Jammeh

Election en Gambie: une défaite qui vient de loin pour Jammeh

AFP

Présidentielle en Gambie: le président Jammeh appelle

Présidentielle en Gambie: le président Jammeh appelle

AFP

Gambie: aucun espoir d'une élection libre et honnête

Gambie: aucun espoir d'une élection libre et honnête

président

AFP

Angola: le président dos Santos ne se présentera pas

Angola: le président dos Santos ne se présentera pas

AFP

Angola: Dos Santos, président énigmatique et tout-puissant

Angola: Dos Santos, président énigmatique et tout-puissant

AFP

Gambie: Yahya Jammeh, imprévisible président

Gambie: Yahya Jammeh, imprévisible président

test

AFP

Afrique du Sud: test d'un nouveau vaccin contre le sida

Afrique du Sud: test d'un nouveau vaccin contre le sida

AFP

Afrique du Sud: suspense avant les résultats d'un scrutin test

Afrique du Sud: suspense avant les résultats d'un scrutin test

AFP

Gabon/élection: un opposant demande qu'Ali Bongo se soumette

Gabon/élection: un opposant demande qu'Ali Bongo se soumette