mis à jour le

Nigeria: 240.000 bouteilles de bière détruites par la police islamique

Des responsables islamistes nigérians chargés d'appliquer la loi islamique dans la ville de Kano (nord) ont annoncé avoir détruit publiquement mercredi 240.000 bouteilles de bière, dans une opération censée dénoncer, selon eux, les comportements "immoraux".

La bière avait été saisie dans des camions arrivés ces dernières semaines à Kano, ont indiqué des responsables de la police islamique, appelée Hisbah et chargée de faire appliquer la charia (loi islamique).

"Nous sommes réunis ici aujourd'hui (mercredi) pour détruire ces produits toxiques avec l'ardent espoir que cela mettra fin à la consommation de telles substances interdites", a déclaré le chef de l'Hisbah à Kano,  Aminu Daurawa, au cours de cette opération.

Un bulldozer a écrasé les bouteilles devant le quartier général de l'Hisbah à Kano, la plus grande ville du Nord à majorité musulmane, tandis que des militants islamistes criaient Allah Ahkbar (Dieu est grand).

Des fûts contenant plus de 8.000 litres d'une bière locale appelée "burukutu" et 320.000 cigarettes ont également été détruits.

"Nous espérons que cette mesure aidera à redorer l'image ternie de Kano", a dit Aminu Daurawa. 

Depuis septembre, l'Hisbah a lancé plusieurs opérations et arrêté des centaines de personnes à Kano après que le gouverneur de l'Etat de Kano, Rabiu Musa Kwankwaso, eut ordonné de nettoyer la ville des pratiques immorales. Elle a notamment arrêté en octobre 150 personnes pour "indécence" vestimentaire.

L' Hisbah, créée en 2001, est une force de police instaurée par le gouvernement de l'Etat pour faire appliquer la charia. Elle travaille aux côtés de la police civile et compte 9.000 membres.

La charia a été instaurée dans le nord du Nigeria en 2001 mais a été appliquée de manière inégale.

Il est facile de se procurer de l'alcool à Kano, y compris dans les hôtels et les bars, dans des quartiers comme Sabon Gari, où vit la minorité chrétienne, relativement importante.

Le chef de l'Hisbah a averti que cette situation devait changer.

"Par cet acte (de destruction de bière), nous avertissons les coupables impénitents que les membres de l'Hisbah vont bientôt lancer une opération dans chaque coin et recoin de l'Etat (de Kano) pour mettre fin à la vente et à la consommation d'alcool et de tout autre produit toxique", a-t-il lancé.

Parmi les gens récemment arrêtés par l'Hisbah figuraient des personnes soupçonnées d'être homosexuelles, prostituées, alcooliques ou d'être des drogués.

Le Nigeria est divisé entre le Nord à dominante musulmane et le Sud à majorité chrétienne.

AFP

Ses derniers articles: En Egypte, des "squatteurs" chassés de chez eux par l'Etat  Zimbabwe: levée de boucliers contre les nouveaux pouvoirs judiciaires de Mugabe  RDC : l'ONU nomme ses experts pour le Kasaï sous le regard de Kinshasa 

bière

AFP

Mozambique: la bière qui a tué 75 personnes contenait une farine toxique

Mozambique: la bière qui a tué 75 personnes contenait une farine toxique

Tchin!

La bière ne coule plus à flots au Zimbabwe

La bière ne coule plus à flots au Zimbabwe

Alcool

On sait lever le coude en Tunisie

On sait lever le coude en Tunisie

islamique

AFP

Maroc: controverse sur un manuel d'éducation islamique

Maroc: controverse sur un manuel d'éducation islamique

AFP

Maroc: démantèlement d'une cellule féminine de l'Etat islamique

Maroc: démantèlement d'une cellule féminine de l'Etat islamique

AFP

Al Faqi Al Mahdi, l'ancien "shérif" islamique de Tombouctou, condamné par la CPI

Al Faqi Al Mahdi, l'ancien "shérif" islamique de Tombouctou, condamné par la CPI

police

AFP

Maroc: la police disperse les rassemblements

Maroc: la police disperse les rassemblements

AFP

RDC: Kabila dote la police congolaise d’un nouveau commandement

RDC: Kabila dote la police congolaise d’un nouveau commandement

AFP

Zimbabwe: la police réprime brutalement une manifestation d'opposants

Zimbabwe: la police réprime brutalement une manifestation d'opposants