mis à jour le

RDC: arrivée de l'envoyée spéciale de l'ONU pour les Grands Lacs

L'envoyée spéciale de l'ONU dans les Grands-Lacs, Mary Robinson, est arrivée mercredi à Kinshasa dans le cadre d'une tournée d'une semaine dans la région pour tenter de soutenir les efforts de paix dans l'Est de la RDCongo, a-t-on appris après de Mission de l'ONU.

"Elle est arrivée à 13h00 par Brazzaville (au Congo voisin)" pour une visite de trois jours qui la mènera à Kinshasa et Goma, la capitale de la province riche et instable du Nord-Kivu (Est), a déclaré mercredi à l'AFP Carlos Araujo, porte-parole intérimaire de la Mission de l'ONU pour la stabilisation de la République démocratique du Congo (Monusco).

"Demain (jeudi) matin elle doit rencontrer le ministre des Affaires étrangères (Raymond Tshibanda), puis le Premier ministre (Augustin Matata Ponyo). Dans l'après-midi, elle doit s'entretenir avec le président du Sénat (Léon Kengo wa Dondo) et de l'Assemblée nationale (Aubin Minaku), l'opposition parlementaire (...)", a-t-il ajouté.

"Ses entretiens en RDC porteront sur le dialogue de Kampala" entre les délégations du gouvernement congolais et du Mouvement du 23 mars (M23), dont le bras armé a capitulé le 5 novembre, après un an et demi de rébellion au Nord-Kivu, avait expliqué à la presse plus tôt dans la journée M. Araujo.

Le M23 était un groupe armé essentiellement Tutsi congolais. Des experts de l'ONU ont accusé le Rwanda et l'Ouganda de le soutenir, malgré leurs démentis. La RDC et le M23 devaient signer le 11 novembre un texte mettant fin au conflit, mais Kinshasa a refusé, exigeant, forte de sa victoire militaire, une modification de certains termes.

Les entretiens de Mme Robinson porteront aussi sur "les progrès dans la mise en oeuvre des recommandations issues des concertations nationales récemment conclues, et l'appui au Mécanisme national de suivi établi dans le cadre de l'accord-cadre" d'Addis-Abeba sur la paix, la sécurité et la coopération pour la RDC et la région.

L'accord-cadre d'Addis-Abeba, parrainé par l'ONU, a été signé par onze pays africains fin février. Par cet accord, les signataires s'engagent à soutenir les efforts de pacification dans l'Est congolais, en proie à une instabilité chronique depuis deux décennies.

Mme Robinson a commencé sa tournée lundi à Dar es Salaam. Elle a rencontré le président tanzanien Jakaya Kikwete, dont le pays commande la Brigade d'intervention de l'ONU qui a épaulé les troupes congolaises dans leur offensive contre le M23. Mardi, elle était au Rwanda et au Congo-Brazzaville.

Samedi, elle doit se rendre en Ouganda, où elle assistera à Kampala au Sommet des chefs d'Etat de la Communauté de l'Afrique de l'Est (EAC).

AFP

Ses derniers articles: Zimbabwe: l'armée empêche les manifestants d'arriver au palais présidentiel  Décès d'Azzedine Alaïa, couturier surdoué et hors normes  A Harare, soldats et manifestants main dans la main pour faire tomber Mugabe 

arrivée

AFP

RDC: arrivée

RDC: arrivée

AFP

Arrivée au Maroc du président français Emmanuel Macron

Arrivée au Maroc du président français Emmanuel Macron

AFP

Arrivée seule, une fillette ivoirienne retrouve sa mère à Lampedusa

Arrivée seule, une fillette ivoirienne retrouve sa mère à Lampedusa

l'ONU

AFP

L'ONU renforce de 900 militaires sa mission de paix en Centrafrique

L'ONU renforce de 900 militaires sa mission de paix en Centrafrique

AFP

Violences au Cameroun: l'ONU prête

Violences au Cameroun: l'ONU prête

AFP

Paris va défendre face

Paris va défendre face