mis à jour le

Zimbabwe: fin des poursuites contre une grande avocate des droits de l'homme

La justice zimbabwéenne a abandonné les poursuites contre Beatrice Mtetwa, l'avocate des droits de l'homme la plus en vue dans son pays et qui comparaissait mardi à Harare pour son comportement lors d'une perquisition dans les locaux de l'opposition en mars. 

"Il n'y a pas de preuve que l'accusée a empêché la police d'effectuer la perquisition. Les poursuites sont abandonnées", a déclaré le juge Rumbidzai Mugwagwa.

La perquisition, qui avait eu lieu durant la journée de référendum constitutionnel, visait plusieurs collaborateurs de Morgan Tsvangirai, principal opposant du président Robert Mugabe dont il était alors encore le Premier ministre de cohabitation. 

Me Mtetwa avait été appelée sur place pour les assister. Elle avait alors été arrêtée et détenue pendant huit jours. Une manoeuvre d'intimidation quelques mois avant les élections générales largement critiquée à l'étranger et par des membres du barreau de Harare. 

Un officier de police a témoigné au procès contre elle, affirmant qu'elle avait insulté les enquêteurs durant la perquisition, les traitant selon lui de "chiens de Mugabe".

Beatrice Mtetwa, 55 ans, n'est pas la seule femme à tenir tête au régime zimbabwéen, mais elle est la plus connue à l'étranger, pilier de la lutte pour un Etat de droit souvent piétiné par la police et les tribunaux fidèles au vieux président Mugabe.

Dans un pays que beaucoup ont quitté dans les années 2000 à mesure que le climat y devenait plus pesant et frôlait même la guerre civile en 2008, cette militante a fait le choix de rester malgré une arrestation traumatisante en 2003. D'aucuns la comparent à l'avocate iranienne Shirin Ebadi, prix Nobel de la paix.

AFP

Ses derniers articles: Burkina: les procès "point de départ d'une vraie réconciliation"  Nigeria: de "nombreux morts" dans l'effondrement d'une église  Angola: le parti au pouvoir lance sa campagne électorale 

droits

AFP

Burundi: "descente aux enfers" en matière des droits de l'Homme

Burundi: "descente aux enfers" en matière des droits de l'Homme

AFP

Egypte: l'ONU dénonce le gel d'avoirs de militants des droits de l'homme

Egypte: l'ONU dénonce le gel d'avoirs de militants des droits de l'homme

AFP

Droits de l'Homme: un nombre croissant de pays refuse de coopérer avec l'ONU

Droits de l'Homme: un nombre croissant de pays refuse de coopérer avec l'ONU