mis à jour le

Mali : Attention au syndrome de Karim

Journée chargée que celle d'hier au Mali, avec  les législatives qui s'y sont tenues trois mois après la présidentielle. Jusqu'à la fermeture des bureaux de vote, il n'y avait pas eu d'esclandre majeur. Réjouissant ! D'autant que les groupes islamistes avaient donné de la voix, menaçant de faire parler la poudre et le plastic.

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington 

Mali

AFP

Au Mali en guerre, un président dans la tourmente

Au Mali en guerre, un président dans la tourmente

AFP

Conte d’une solidarité pas si ordinaire dans le Mali en guerre

Conte d’une solidarité pas si ordinaire dans le Mali en guerre

AFP

Kidal, ville du nord, inquiète les voisins du Mali

Kidal, ville du nord, inquiète les voisins du Mali