mis à jour le

Kenya: des miliciens assiègent un village et s'emparent de postes de police

Des miliciens d'une communauté du département de Turkana, dans le nord-ouest du Kenya, assiègent un village et se sont emparés samedi de trois postes de police, dans un climat de conflit foncier entre communautés, selon les autorités kényanes.

Le Centre national de gestions des catastrophes (NDOC) a indiqué sur Twitter que "des miliciens armés, supposés appartenir à la communauté Pokot, retiennent trois campements de police en otage dans le village de Lorokon", majoritairement habité par des Turkana et lui-même assiégé.

"Le siège fait suite à un conflit frontalier entre communautés Pokot et Turkana", a expliqué le NDOC.

Peu de détails étaient disponibles samedi soir. Selon le NDOC, la police affronte les "bandits au Turkana mais fait face "à une forte résistance".

Le gouverneur du Turkana, Josphat Nanok, cité par l'Agence kényane de presse (KNA), a indiqué que le village de Lorokon est assiégé depuis quatre jours par "des bandits armés" et fait face à une "crise humanitaire".

Environ, "900 personnes, principalement des femmes et des enfants ne peuvent sortir pour aller chercher de l'eau et de la nourriture, parce qu'ils sont encerclés par des hommes armés", selon lui.

Le ministère kényan de l'Intérieur a simplement indiqué sur Twitter "s'occuper de la situation" sur place et avoir établi un couvre-feu sur la zone, située à environ 500 kilomètres de Nairobi et à une cinquantaine de km de la frontière ougandaise.

"Le couvre-feu va limiter les mouvements sur le terrains et faciliter la sécurisation de la zone", a précisé le ministère.

Les Turkanas et les Pokot, guerriers et éleveurs, s'affrontent régulièrement dans les zones arides et semi-arides du Turkana pour l'accès à l'eau et aux pâturages. Les conflits entre ces deux communautés ont déplacé au fil des années des milliers de personnes et empêché les mouvements de ces populations pastorales, indispensables à la recherche des pâturages.

Selon l'ONG Acted, la récente "modification des tracés des frontières administratives (...) à l'approche des élections (générales de mars 2013) et la récente découverte de pétrole dans le département du Turkana ont considérablement exacerbé les identités ethniques et intensifié les luttes pour l'eau et les pâturages".

AFP

Ses derniers articles: Au Maroc, les convertis au christianisme sortent de l'ombre  La tontine, ou le micro-crédit au féminin, fait recette au Sénégal  RDC: 

miliciens

AFP

RDC: 29 morts dans des affrontements entre miliciens dans l'Est

RDC: 29 morts dans des affrontements entre miliciens dans l'Est

AFP

Burundi: des miliciens proches du pouvoir tuent et torturent

Burundi: des miliciens proches du pouvoir tuent et torturent

AFP

Nigeria: Boko Haram vise une base militaire et des miliciens dans le nord-est

Nigeria: Boko Haram vise une base militaire et des miliciens dans le nord-est

village

AFP

En Gambie, le village de Yahya Jammeh remâche son  amertume

En Gambie, le village de Yahya Jammeh remâche son amertume

AFP

RDC: 34 civils tués dans l'attaque d'un village hutu

RDC: 34 civils tués dans l'attaque d'un village hutu

AFP

Burkina: les Canadiens tués dans l'attaque jihadiste "bienfaiteurs" d'un village

Burkina: les Canadiens tués dans l'attaque jihadiste "bienfaiteurs" d'un village

police

AFP

RDC: limogeage du chef de la police de Kinshasa

RDC: limogeage du chef de la police de Kinshasa

AFP

Nigeria: quatre morts lors d'un affrontement entre armée et police

Nigeria: quatre morts lors d'un affrontement entre armée et police

AFP

RDC : la police accuse des rebelles d'avoir massacré 39 agents

RDC : la police accuse des rebelles d'avoir massacré 39 agents