mis à jour le

Diamants de Côte d'Ivoire: feu vert du Processus de Kimberley

La Côte d'Ivoire a reçu le feu vert du Processus de Kimberley pour que l'ONU lève son embargo sur la vente de diamants de ce pays d'Afrique de l'ouest, selon le communiqué final de la réunion annuelle du régime international de certification.

"La réunion plénière a exprimé son soutien aux efforts du gouvernement ivoirien pour se conformer aux exigences du Processus de Kimberley, dans le cadre de sa stratégie pour remédier aux difficultés institutionnelles légales et politiques qui avaient conduit l'ONU à imposer un embargo", indique le communiqué final.

Le Processus de Kimberley "reconnaît que la Côte d'Ivoire a répondu aux exigences minimales", a-t-il ajouté. 

C'est au Conseil de sécurité de l'ONU qu'il revient de lever l'embargo imposé en 2005 alors que le pays traversait une guerre civile.

La Côte d'Ivoire s'est immédiatement réjouie de cet avis favorable et a espéré une levée rapide de l'embargo.

"Nous avons gagné notre première bataille. Maintenant que nous avons la reconnaissance du Processus de Kimberley nous allons nous tourner vers le Conseil de Sécurité", s'est félicitée auprès de l'AFP Fatimata Thès, directrice de cabinet au ministère ivoirien des Mines, également représentante du Processus de Kimberley à Abidjan.

La levée de l'embargo doit avoir lieu "le plus vite possible", a-t-elle plaidé. "Si ce sera avant Noël, je ne peux pas dire, mais ce serait un beau cadeau pour le peuple ivoirien."

Le Processus de Kimberley édicte depuis dix ans les conditions à remplir par tous les pays afin que leurs diamants puissent être certifiés et exportés. 

L'initiative répondait à la controverse des "diamants du sang", ces pierres précieuses ayant servi à financer des conflits, comme en Angola ou au Sierra Leone.

Un embargo frappe les diamants ivoiriens depuis 2005, au motif qu'ils alimentaient l'ex-rébellion des Forces nouvelles, qui contrôlait le nord du pays depuis son coup d'État manqué de 2002 contre le président Laurent Gbagbo.

Le calme est revenu en Côte d'Ivoire depuis la chute de l'ancien chef de l'État en 2011 après des violences post-électorales qui ont fait plus de 3.000 morts.

La Côte d'Ivoire est un producteur modeste mais les autorités souhaitent pouvoir recommencer à exporter leurs diamants.

Une délégation internationale composée de seize experts issus des gouvernements, de la société civile et de l'industrie diamantifère s'était rendue sur place en septembre et avait visité la ville de Séguéla (nord-ouest), principale zone d'extraction. Des gisements moins importants existent aussi autour de Tortiya (nord).

D'après un document européen, la production annuelle de diamants se situe entre 50.000 à 300.000 carats (1 carat = 0,2 gramme) en Côte d'Ivoire, bien loin derrière les premiers producteurs mondiaux, Bostwana, Russie, Angola, Canada.

Selon Mme Thès, entre 200.000 et 300.000 personnes en vivent en Côte d'Ivoire, faisant essentiellement de l'extraction artisanale.

AFP

Ses derniers articles: Nigeria: le président Buhari, un ex-général septuagénaire face  Les Seychellois choisissent leurs président et députés  RDC: le président Tshisekedi annonce des consultations pour résorber la crise avec les pro-Kabila 

diamants

AFP

Zimbabwe: le Parlement renonce

Zimbabwe: le Parlement renonce

AFP

Diamants au Zimbabwe: Mugabe de nouveau convoqué le 23 mai

Diamants au Zimbabwe: Mugabe de nouveau convoqué le 23 mai

AFP

Diamants au Zimbabwe: la convocation de Mugabe devant le Parlement reportée

Diamants au Zimbabwe: la convocation de Mugabe devant le Parlement reportée

feu

AFP

Génocide au Rwanda: feu vert

Génocide au Rwanda: feu vert

AFP

Algérie/France: un documentaire autour du "Hirak" met le feu aux poudres

Algérie/France: un documentaire autour du "Hirak" met le feu aux poudres

AFP

Toou, un village meurt sous le feu croisé des ennemis maliens

Toou, un village meurt sous le feu croisé des ennemis maliens

vert

AFP

Sénégal: le président annonce un parc de 10 hectares, trop peu disent les assoiffés de vert

Sénégal: le président annonce un parc de 10 hectares, trop peu disent les assoiffés de vert

AFP

Affaire Zongo: feu vert de la France

Affaire Zongo: feu vert de la France

AFP

En Afrique du Sud, les malades ravis du feu vert

En Afrique du Sud, les malades ravis du feu vert