mis à jour le

Djibril Bassolé

Les médiations conduites par le Burkina Faso en Afrique, l'identification des Burkinabè de l'étranger et les Universités africaines de la communication de Ouagadougou (UACO) ont constitué le menu du point de presse gouvernemental du 21 novembre 2013. Pour l'occasion, les ministres Djibril Bassolé des Affaires étrangères, Thomas Palé chargé de la Coopération régionale et Alain Edouard Traoré de la Communication étaient face aux hommes de médias.

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington 

mouvements

AFP

Mouvements de troupes et nouveau risque d'embrasement en Libye

Mouvements de troupes et nouveau risque d'embrasement en Libye

AFP

Sénégal: une femme au centre de mouvements de fonds d'un réseau jihadiste présumé

Sénégal: une femme au centre de mouvements de fonds d'un réseau jihadiste présumé

AFP

Comment expliquer les multiples mouvements de protestation au Maroc?

Comment expliquer les multiples mouvements de protestation au Maroc?

armes

AFP

Soudan du Sud: le gouvernement dénonce la prolongation de l'embargo sur les armes

Soudan du Sud: le gouvernement dénonce la prolongation de l'embargo sur les armes

AFP

Centrafrique: un collectif exige le limogeage de chefs de groupes armés après des tueries

Centrafrique: un collectif exige le limogeage de chefs de groupes armés après des tueries

AFP

Mauvais présage en Libye, les armes continuent d'affluer

Mauvais présage en Libye, les armes continuent d'affluer

Burkina

AFP

Burkina : faim et inquiétude pour les réfugiés fuyant les violences dans le Nord

Burkina : faim et inquiétude pour les réfugiés fuyant les violences dans le Nord

AFP

Opérations de l'armée française dans le Gourma malien et au Burkina

Opérations de l'armée française dans le Gourma malien et au Burkina

AFP

Le Burkina se réjouit de la décision française d'extrader François Compaoré

Le Burkina se réjouit de la décision française d'extrader François Compaoré