mis à jour le

Autoroute Est-Ouest : Le Japonais Cojaal dans le collimateur du gouvernement

Les relations entre le gouvernement algérien et la société japonaise Cojaal, chargée de construire une partie de l'autoroute Est-Ouest, virent au cauchemar. Et le consortium japonais risque ainsi de payer  les frais d'une politique qui ne relève probablement pas de sa seule volonté.

Cela fait en effet plusieurs mois que le géant japonais Cojaal ne travaille pratiquement plus, laissant ainsi un tronçon de l'autoroute Est-Ouest inachevé. C'est d'autant plus étrange que c'est la seule partie du titanesque projet qui n'est pas encore achevée. Elle se situe entre Constantine et Skikda, dans la région Djbel El-Ouehche. Pour justifier l'arrêt des travaux, les Japonais ont donné comme seul et unique argument le non-paiement des tranches précédentes par le gouvernement algérien. "Il y a eu des retards dans le paiement, mais maintenant, les choses rentrent dans l'ordre ", avait assuré l'ambassadeur du Japon, lors d'une rencontre l'année dernière.

Lors d'une récente visite à Constantine, le Premier ministre avait assuré l'entreprise japonaise qu'elle aura son argent. Mais il a menacé les dirigeants de cette entreprise de sanctions si les travaux ne sont pas achevés à temps.

L'autoroute Est-Ouest terminée en 2015

Alors que Cojaal promet de livrer le projet en 2015, le ministre des Travaux publics, Farouk Chiali, a insinué une nouvelle fois que Cojaal pour être exclue de tout projet à l'avenir. "Il y a un contrat qui a été signé entre le maître de l'ouvrage et l'entreprise japonaise. Celle-ci est tenue de respecter toutes les clauses contractuelles. En cas de retard, l'entreprise encoure des pénalités de retard. Cojaal doit faire l'effort nécessaire pour livrer le projet dans les plus brefs délais. Une fois que l'on analysera la situation et si les résultats prouvent que le retard est bien du ressort de Cojaal, on ne travaillera plus jamais avec cette entreprise", a-t-il déclaré lors de l'inauguration, jeudi, du salon international des Travaux publics.

La menace va-t-elle être prise au sérieux ? Une chose est certaine, des zones d'ombres entourent le contrat, d'un montant de 5 milliards de dollars, passé entre cette entreprise et des parties algériennes.

Essaïd Wakli

The post Autoroute Est-Ouest : Le Japonais Cojaal dans le collimateur du gouvernement appeared first on Algérie Focus.

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens 

Japonais

AFP

Des tests japonais pour détecter Ebola en moins de 12 minutes

Des tests japonais pour détecter Ebola en moins de 12 minutes

AFP

Ebola: l'antiviral japonais favipiravir encourageant contre la maladie

Ebola: l'antiviral japonais favipiravir encourageant contre la maladie

AFP

Ebola: résultats "encourageants" de l'antiviral japonais testé en Guinée

Ebola: résultats "encourageants" de l'antiviral japonais testé en Guinée

gouvernement

AFP

Guinée: le gouvernement déplore les violences de Boké

Guinée: le gouvernement déplore les violences de Boké

AFP

Centrafrique: le retour surprise des groupes armés au gouvernement

Centrafrique: le retour surprise des groupes armés au gouvernement

AFP

Tunisie: le président Essebsi accentue sa mainmise sur le gouvernement

Tunisie: le président Essebsi accentue sa mainmise sur le gouvernement