mis à jour le

Un paysan mauritanien de Bassikounou, mai 2012 / Reuters
Un paysan mauritanien de Bassikounou, mai 2012 / Reuters

Les noirs, souffre-douleur de la Mauritanie

Les Négro-Muaritaniens se disent victimes de discriminations orchestrées au plus haut sommet de l'Etat.

La Mauritanie serait-elle devenue raciste? C’est, en tout cas, ce que dénonce Bâ Allasane Soma (BALAS), leader du parti Arc-en-ciel, un parti mauritanien de l'opposition. Il a appelé à boycotter les municipales et les législatives (23 novembre et 7 décembre). D’après le site Financial Afrik, il aurait invoqué deux raisons à cela.

«La première est que 75% des Mauritaniens du Sud ne pourront pas voter,  faute d’avoir été recensés et par défaut de Carte nationale d’identité. Des hommes et des femmes privés de leur attribut de citoyenneté et un découpage électoral  injuste et  inique, favorisant une majorité arabo berbère écrasante.»

Les 75% qu’évoque Bâ Allasane Soma, sont les citoyens lésés par le recensement gouvernemental de mai 2011. Selon Jeune Afrique, les Negro-Mauritaniens dénonçaient alors une organisation discriminatoire et trop longue. Les noirs qui se rendaient dans les centres devaient prouver leur «mauritanité», étaient assaillis de questions gênantes et avaient des difficultés à finaliser la procédure.

Malgré cela, l’Agence nationale avait annoncé 2,7 millions de personnes enregistrées. Un chiffre faussé selon le collectif Touche pas à ma nationalité (TPMN). Il estimait que 15 % à 20 % des Négro-Mauritaniens ne pourraient pas voter.

Alors que le rapporteur spécial de L’ONU, Mutuma Ruteere, félicitait en septembre dernier les lois mauritaniennes visant à limiter toutes formes de discriminations, nous rappel RFI. Il semble qu’aujourd’hui le racisme et la discrimination n’ont pas complétement disparue de ce pays.

C’est pourquoi, impuissant face au gouvernent qui maintient ces élections, 10 partis de la Coordination de l’Opposition Démocratique (COD) et 3 autres formations de l’opposition hors COD ont appelé au boycott des élections législatives et municipales de samedi prochain.

Lu sur Jeune Afrique, Financial Afrik et RFI

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Les dix pays les pires pour les enfants sont tous situés en Afrique  Des dizaines de langues locales sont en voie de disparition en Afrique  Oui, le débit internet est plus rapide au Kenya qu'aux Etats-Unis 

élections

AFP

Zimbabwe: le vice-président promet des élections libres et équitables

Zimbabwe: le vice-président promet des élections libres et équitables

AFP

Lesotho: dépouillement en cours après des élections "calmes"

Lesotho: dépouillement en cours après des élections "calmes"

AFP

Elections législatives au Lesotho: coalition instable en vue

Elections législatives au Lesotho: coalition instable en vue

racisme

AFP

Afrique du Sud: violents incidents sur fond de racisme dans le nord-ouest

Afrique du Sud: violents incidents sur fond de racisme dans le nord-ouest

Football

Le racisme anti-noir réapparaît avec violence à la CAN 2017

Le racisme anti-noir réapparaît avec violence à la CAN 2017

AFP

Le gouvernement tunisien appuie une loi pénalisant le racisme

Le gouvernement tunisien appuie une loi pénalisant le racisme

Mohamed Ould Abdel Aziz

Mauritanie

Le retour fracassant du président Abdel Aziz

Le retour fracassant du président Abdel Aziz

Islamisme radical

Où va la Mauritanie?

Où va la Mauritanie?

Crise malienne

La médiation de Compaoré va-t-elle se retourner contre les Burkinabè?

La médiation de Compaoré va-t-elle se retourner contre les Burkinabè?