mis à jour le

Procès d’ex-rebelles ivoiriens : Un peu plus de courage, Monsieur le président !

Hier jeudi 21 novembre 2013 s'est ouvert à Abidjan un procès impliquant une cinquantaine de militaires pour «complot et désertion à l'étranger» et «exactions et violations graves des droits humains sur la population civile».

L'événement ici, c'est la présence dans le box des accusés d'éléments des Forces armées de Côte d'Ivoire (FRCI), des militaires ayant combattu du côte du président Alassane Dramane Ouattara lors de la grave crise postélectorale.

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington 

procès

AFP

Procès de Simone Gbagbo en Côte d'Ivoire: ses avocats n'assisteront pas

Procès de Simone Gbagbo en Côte d'Ivoire: ses avocats n'assisteront pas

AFP

Guinée: un "grand pas" vers le procès du massacre de 2009

Guinée: un "grand pas" vers le procès du massacre de 2009

AFP

Côte d'Ivoire: nouveau report du procès de Simone Gbagbo au 7 mars

Côte d'Ivoire: nouveau report du procès de Simone Gbagbo au 7 mars

Ivoiriens

AFP

6 journalistes ivoiriens en liberté, mais inculpés

6 journalistes ivoiriens en liberté, mais inculpés

AFP

Procès Gbagbo: le président Ouattara appelle les Ivoiriens

Procès Gbagbo: le président Ouattara appelle les Ivoiriens

AFP

Le Liberia menacé par une contagion des antagonismes ivoiriens

Le Liberia menacé par une contagion des antagonismes ivoiriens

président

AFP

Afrique du Sud: lancement d'un mouvement contre le président Zuma

Afrique du Sud: lancement d'un mouvement contre le président Zuma

AFP

Elections au Kenya: le président met en garde les fauteurs de troubles

Elections au Kenya: le président met en garde les fauteurs de troubles

AFP

Ouganda: une universitaire arrêtée pour avoir critiqué la femme du président

Ouganda: une universitaire arrêtée pour avoir critiqué la femme du président