mis à jour le

On vous le dit

Amar Ghoul ouvre le dossier de la circulation à Alger   Amar Ghoul, ministre des Transports, a annoncé récemment que son département envisage de multiplier les lignes du tramway à Alger pour désengorger les routes et rendre la circulation plus fluide. Pour réduire la pression que  subissent les routes, il n'a pas exclu la  réalisation de nouveaux projets de lignes de transports ferroviaires (tramway,  métro) et maritimes. Pour le ministre, le projet de ligne ferroviaire électrique double reliant Birtouta à Zéralda sur une distance de 21 km s'inscrit dans ce cadre. Pour lutter contre les parkings sauvages, 7 parkings à étages sont en cours de réalisation pouvant contenir plus de 5000 voitures. A Alger, la circulation est très dense et il est très difficile de circuler normalement d'un point à l'autre de la ville surtout aux heures de pointe.   Les auteurs d'un viol sur une mineure arrêtés à Mostaganem   Les services de la police judiciaire relevant de la sûreté de wilaya de Mostaganem ont procédé à l'arrestation de quatre malfaiteurs, à savoir R. M. F. (26 ans), R. A. L. (29 ans), H. S. (31 ans) et K. Y. (22 ans), tous originaires de Mostaganem et de H. M. (32 ans) de Hassi Mamèche, auteurs du kidnapping et du viol sur une mineure. Ils l'ont séquestrée pendant plusieurs jours dans un coin isolé, loin de la localité où résidait la malheureuse, selon le chargé de la cellule de communication de la sûreté de wilaya de Mostaganem. Ces derniers ont été neutralisés suite à une plainte de la mère de la jeune fille âgée de 16 ans. Après leur interrogatoire, ils ont été présentés devant le procureur de la République de  Mostaganem. Les dénommés R. A. L., H. S. et R. M. F. ont été mis en détention préventive, ils sont poursuivis pour «séquestration, viol sur mineure et incitation à la débauche», les autres ont été libérés, a ajouté notre interlocuteur. 44 morts en une semaine dans des accidents de la route   Quarante-quatre personnes ont trouvé la mort dans 935 accidents de la circulation survenus au niveau national, durant la période allant du 10 au 16 novembre, selon un bilan rendu public hier par les services de la Protection civile. Ces accidents ont provoqué 1020 blessés, traités et évacués vers les  structures hospitalières, a précisé la même source. Le bilan le plus lourd a été enregistré dans la wilaya de Bouira avec 6 morts et 53 blessés dans 47 accidents.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien