mis à jour le

Marche

Les ex-rappelés du service national ont réinvesti le terrain de la contestation, hier, en organisant une marche dans la ville de Tizi Ouzou, où ils ont été des centaines à battre le pavé. La marche s'est ébranlée en fin de matinée de la place de l'Olivier (ex-gare routière) vers le siège de la mouhafadha. Le choix de ce point de chute n'a pas été fortuit, puisque les manifestants reprochent au deux partis politiques majoritaires à l'Assemblée populaire nationale, le FLN et le RND, d'avoir ignoré leur cas lors de l'élaboration et de l'adoption de la loi sur les pensions de retraite des militaires, en janvier dernier.  Les manifestants, des anciens militaires qui ont été remobilisés par l'armée entre 1995-1999 dans le cadre de la lutte antiterroriste, revendiquent, entre autres, la prise en charge médicale des victimes blessées, traumatisées et handicapées dans l'exercice de leur mission. Mais aussi, ils demandent un statut particulier garantissant leurs droits à bénéficier des mesures du texte de loi portant charte pour la paix et la réconciliation nationale.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

marche

AFP

Tchad: opposants interpellés, marche dispersée

Tchad: opposants interpellés, marche dispersée

AFP

Gabon: une marche blanche réunit un millier de personnes après les violences post-électorales

Gabon: une marche blanche réunit un millier de personnes après les violences post-électorales

AFP

La Banque centrale du Nigeria réadmet les banques sur le marché international des changes

La Banque centrale du Nigeria réadmet les banques sur le marché international des changes