mis à jour le

Paris et Marseille

La fête avait commencé à Barbès, au nord de Paris, bien avant le coup d'envoi. Paris. De notre correspondant   La veille, les supporters des Verts avaient fait une répétition sur le boulevard Rochechouart, bloquant momentanément la circulation. Il fallait fêter la victoire, bien que ce ne soit pas l'avis des riverains et de la police, qui a mis du temps pour ramener un semblant d'ordre. Ce mardi, il était inutile de chercher à canaliser une foule de plus de 2000 personnes sous haute tension. La victoire a tardé à se dessiner. Dans les cafés, l'air était saturé d'incertitude, voire de dépit, tant le match était poussif. Et soudain surgit Bougherra ! Un but qui a libéré l'angoisse des supporters. Les poumons de milliers de personnes ont expiré un soupir de soulagement à faire trembler Barbès. Comme par magie, un slogan est né à l'instant même : «L'Algérie qualifiée !» «Séisme à Barbès de magnitude cosmique, épicentre à Blida, répercussion jusqu'à Rio», tweete Mourad. «Il faut oublier le match, aucun intérêt, mais l'essentiel est là : nous irons au Brésil.» Avant d'aller au Brésil, les supporters veulent d'abord célébrer la qualification des Fennecs sur la plus belle avenue du monde : les Champs-Elysées. Petits soucis : la circulation était interrompue au carrefour des boulevards Barbès et Rochechouart et la ligne de métro coupée en raison de la présence de quelques téméraires sur un viaduc, au-dessus des rails, fanions à la main et voix enrouées d'avoir trop crié. «J'espère que la France se qualifiera ; la fête sera plus joyeuse, plus entraînante. Tous à Rio !» lance Hocine à la cantonade. Assentiment général. Rendez-vous aux Champs-Elysées. Même Tahar a fait le déplacement. Sakho vient d'inscrire le troisième but de l'équipe de France valant le billet pour le Brésil. «L'Algérie est qualifiée ; la France est qualifiée. Quel policier va contrôler un sans-papiers ?» Moment d'ivresse pour Tahar, qui crie à tue-tête : «One, two, three ! Où va l'Algérie ?» Et à ses camarades de répondre en ch½ur : «Au Brésil !» Sur place, les Algériens ont été rejoints par les supporters français et portugais. Priorité à la fête. La police a tenu à communiquer qu'aucun incident majeur n'a eu lieu. La mairie de Paris a allumé les lumières de Noël avec un peu d'avance. Il régnait de la légèreté dans l'air. Un soir d'ivresse avant des lendemains moins enchanteurs... mais c'est déjà une autre histoire.  

Paris

AFP

L'errance kafkaïenne

L'errance kafkaïenne

AFP

Paris dénonce l'"instrumentalisation dont la France fait l'objet" en Centrafrique

Paris dénonce l'"instrumentalisation dont la France fait l'objet" en Centrafrique

AFP

Libye: le maréchal Haftar hospitalisé

Libye: le maréchal Haftar hospitalisé

Marseille

AFP

Ces ratonnades sanglantes que Marseille a préféré oublier

Ces ratonnades sanglantes que Marseille a préféré oublier

AFP

La famille du tueur de Marseille ne peut croire

La famille du tueur de Marseille ne peut croire

AFP

Tunisie: un proche de l'ex-président Ben Ali interpellé

Tunisie: un proche de l'ex-président Ben Ali interpellé

fête

AFP

Le Zimbabwe fête son indépendance sans Mugabe au pouvoir

Le Zimbabwe fête son indépendance sans Mugabe au pouvoir

AFP

Cameroun: une fête de la Jeunesse marquée par des violences en régions anglophones

Cameroun: une fête de la Jeunesse marquée par des violences en régions anglophones

AFP

Libye: dans un centre de rétention, des migrants n’ont pas le coeur

Libye: dans un centre de rétention, des migrants n’ont pas le coeur