mis à jour le

La mine de Jwaneng, dans le Sud du Botswana. Alexander Joe/AFP
La mine de Jwaneng, dans le Sud du Botswana. Alexander Joe/AFP

Si vous cherchez le terrain le plus cher au monde, allez au Botswana

Toute l'économie du pays et de la région repose sur le site minier de Jwaneng.

Le terrain le plus cher au monde est un amas de roches aux contours lunaires. Un caillou éventré, qui n’a rien du faste de Paris, Londres ou New York, mais dont le mètre carré se négocie à un prix largement supérieur à celui des grandes métropoles occidentales.

C’est du moins ce qu’affirme le conglomérat Debswana qui possède la mine de Jwaneng, au sud du Botswana. Pour Esther Kanaimba-Senai, responsable de la communication du groupe codétenu par le gouvernement de Gaborone et le diamantaire sud-africain De Beers, «Jwaneng est la mine de diamant la plus rentable de la planète». Chaque année, 10 millions de carats en sont extraits selon ABC News.

Mais le groupe en attend davantage de son joyau. Il envisage de creuser plus profond pour améliorer la rentabilité de la cavité. Pour cela, il peut profiter d’un environnement favorable, qualifié de «plus stable en Afrique» par la Banque africaine de Développement, en 2009.

Le Botswana est ,en effet, un pays propice aux affaires:

«Les lois sont claires et exécutoires. Les processus gouvernementaux sont bien conçus et transparents», s’enthousiasme Ravi Sood, PDG de la société minière canadienne Galen Gold.

«L’environnement d’affaires est plus favorable pour les sociétés au Botswana qu’en Afrique du Sud, notamment au chapitre de la fiscalité», renchérit Michael Fini, analyste à la Financière Banque nationale du Canada. Des conditions qui font du Botswana, l'un des 14 paradis fiscaux listés par le G20 en 2012.

Au moment de son indépendance, en 1966, le pays était pourtant l’un des plus pauvres du continent. En à peine un siècle, il s'est converti en un modèle de prospérité, capitalisant notamment sur la multiplication des gisements depuis la découverte du kimberlite d'Orapa en 1967. Certains économistes s’alarment toutefois de la trop grande dépendance de l’économie aux ressources minières qui pourraient venir à manquer dans les années à venir. Pour Ester Kanaimba-Senia, les perspectives en la matière sont bonnes:

«Je ne peux pas vous dire combien de diamants on va encore trouver ici, mais je sais que ce sera suffisant pour dynamiser l’économie du pays

Malgré des performances économiques enviables, la Banque africaine de Développement note, dans son rapport de 2013 sur les perspectives macroéconomiques en Afrique, que des progrès sont à faire pour réduire les inégalités:

«Bien que le Botswana ait réalisé des progrès remarquables en termes de développement social et humain, comme en attestent les chiffres impressionnants obtenus pour les indicateurs en matière de santé et d’éducation, le niveau de pauvreté reste une préoccupation majeure pour un pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure, avec 20.7 % de la population considérée comme extrêmement pauvre.»

Lu sur ABC News et lesaffaires.com

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Les dix pays les pires pour les enfants sont tous situés en Afrique  Des dizaines de langues locales sont en voie de disparition en Afrique  Oui, le débit internet est plus rapide au Kenya qu'aux Etats-Unis 

Botswana

AFP

Le dalaï lama, "épuisé", renonce

Le dalaï lama, "épuisé", renonce

AFP

Rencontre entre le dalaï lama et le président du Botswana en août

Rencontre entre le dalaï lama et le président du Botswana en août

AFP

Le Botswana interdit les exportations d'ânes, très prisés en Chine

Le Botswana interdit les exportations d'ânes, très prisés en Chine

mine

AFP

Centrafrique: guerre au sommet d'un pays miné par la violence

Centrafrique: guerre au sommet d'un pays miné par la violence

AFP

En Afrique du Sud, quand la mine ferme...

En Afrique du Sud, quand la mine ferme...

Gold rush

Une ruée vers l'or enfièvre l'est du Sénégal

Une ruée vers l'or enfièvre l'est du Sénégal

diamants

AFP

Au large de la Namibie, 20.000 diamants sous les mers

Au large de la Namibie, 20.000 diamants sous les mers

Marché noir

Les diamants de sang sont désormais vendus sur Facebook ou Whatsapp

Les diamants de sang sont désormais vendus sur Facebook ou Whatsapp

AFP

Centrafrique: les trafiquants de diamants utilisent les réseaux sociaux

Centrafrique: les trafiquants de diamants utilisent les réseaux sociaux