mis à jour le

Niger : manifestation d'élèves

Des centaines de collégiens et lycéens nigériens ont manifesté mardi à Niamey, la capitale du Niger, pour réclamer de "meilleures conditions d'études". La marche a été organisé par le syndicat de l'Union des scolaires Nigériens. Les forces de l'ordre ont tenté de disperser la manifestation, utilisant du gaz lacrymogène pour riposter contre les manifestants qui leur lançaient des pierres. De petits groupes de protestataires armés de lance-pierres et de gourdins ont brûlé des pneus et érigé des barricades de blocs de pierre dans la capitale.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Niger

AFP

Niger : Issoufou a rencontré les dirigeants des étudiants mécontents

Niger : Issoufou a rencontré les dirigeants des étudiants mécontents

AFP

L'Américain enlevé au Niger "probablement" aux mains du groupe jihadiste Mujao

L'Américain enlevé au Niger "probablement" aux mains du groupe jihadiste Mujao

AFP

Le Niger mobilisé pour retrouver l'humanitaire américain enlevé

Le Niger mobilisé pour retrouver l'humanitaire américain enlevé

Manifestation

AFP

Tunisie: manifestation pour la liberté de manger en public durant le ramadan

Tunisie: manifestation pour la liberté de manger en public durant le ramadan

AFP

Maroc: nouvelle manifestation nocturne

Maroc: nouvelle manifestation nocturne

AFP

Maroc: nouvelle manifestation nocturne et sans incident

Maroc: nouvelle manifestation nocturne et sans incident

Niamey

AFP

Niger: des centaines de manifestants

Niger: des centaines de manifestants

AFP

Niger: sur les traces d'un cheval légendaire sur l'hippodrome poussiéreux de Niamey

Niger: sur les traces d'un cheval légendaire sur l'hippodrome poussiéreux de Niamey

AFP

Libye: Alger, N'Djamena et Niamey réitèrent l'urgence d'une solution politique

Libye: Alger, N'Djamena et Niamey réitèrent l'urgence d'une solution politique