mis à jour le

Visite royale aux Etats-Unis, la consécration d’un “partenariat séculaire d’exception” selon M. Bouhlal

La visite de travail de Sa Majesté le Roi Mohammed VI aux Etats-Unis, à l’invitation du Président Barack Obama, consacre le “partenariat séculaire d’exception” liant les deux Nations, a affirmé lundi l’ambassadeur du Maroc à Washington, Rachad Bouhlal.

“Cette visite vient consacrer la relation particulière et privilégiée qui caractérise les rapports directs entre Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Président Barack Obama, ainsi que le partenariat séculaire d’exception qui unit les deux Nations”, a souligné M. Bouhlal dans une déclaration à la presse.

Le diplomate a relevé, à cet égard, que ce partenariat se distingue par des instruments novateurs, notamment le Dialogue stratégique et l’accord de libre échange, rappelant par ailleurs que le Maroc avait été désigné en 2004 allié majeur des Etats-Unis hors OTAN.

La Maison Blanche avait, rappelle-t-on, affirmé récemment que la visite du Souverain aux Etats-Unis sera l’occasion de promouvoir la coopération entre Rabat et Washington dans le but de “relever les défis régionaux, notamment la lutte contre l’extrémisme violent, de soutenir les transitions démocratiques, et de promouvoir le développement économique au Moyen-Orient et en Afrique”.

De même, de hauts responsables du Département d’Etat avaient tenu à souligner récemment que le Maroc est un “acteur régional clé” pour les Etats-Unis, en rappelant notamment que les deux Nations sont liées par un Dialogue stratégique, un accord de libre-échange, entré en vigueur en 2006, ainsi que par le compact du Millenium Account Challenge d’environ 700 millions de dollars arrivé à terme récemment, outre la lutte anti-terroriste et la coopération militaire.

LNT/MAP

visite

AFP

Christine Lagarde en visite au Bénin, prévoit une croissance de 6%

Christine Lagarde en visite au Bénin, prévoit une croissance de 6%

AFP

Visite d'Edouard Philippe au Maroc: objectif Afrique

Visite d'Edouard Philippe au Maroc: objectif Afrique

AFP

Burkina: le Conseil de sécurité boucle

Burkina: le Conseil de sécurité boucle