mis à jour le

Nucléaire : Rabat simule une catastrophe

Un exercice international simulant une urgence radiologique grave, initiée par un acte malveillant et destiné à renforcer les capacités du Maroc en matière de préparation et de réponse aux urgences radiologiques et nucléaires, sera organisé, mercredi et jeudi à Rabat, annonce un communiqué du ministère de l’Intérieur.

La séance d’ouverture de cet exercice sera présidée par le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, en présence d’éminents observateurs internationaux représentant, notamment, l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), le département américain de l’énergie, l’Autorité française de la sûreté nucléaire et la Direction générale espagnole de la protection civile et des urgences, ajoute la même source.

L’organisation de cet exercice s’inscrit dans le cadre des exercices “ConvEx” intégrant uniquement la dimension de la sûreté nucléaire, initiée par l’AIEA et les organisations internationales concernées, en application des dispositions des conventions sur la notification rapide et sur l’assistance en cas d’accident nucléaire ou d’urgence radiologique.

Selon le communiqué, cet exercice international de Rabat, baptisé “Bab Al Maghrib”, sera le premier du genre à double dimension sûreté et sécurité nucléaires, en simulant un acte criminel impliquant des matières radioactives et son impact sur l’être humain et l’environnement.

Il s’assigne pour objectifs principaux d’évaluer le système international de réponse et de demande d’assistance entre les Etats, ainsi qu’identifier les bonnes pratiques et les améliorations requises à partager avec les Etats membres de l’AIEA.

L’exercice “Bab Al Maghrib” a été préparé conjointement par la Direction générale de la protection civile et le Centre national de l’énergie, des sciences et des techniques nucléaires, en étroite collaboration avec plusieurs départements ministériels et avec le précieux concours des Forces armées royales, des services de sécurité et de l’Agence spéciale Tanger Med, souligne le communiqué.

Il se tient à l’approche de la tenue du 3ème sommet sur la sécurité nucléaire, prévu à La Haye les 24 et 25 mars 2014 et constitue une contribution substantielle du Royaume du Maroc aux efforts internationaux visant le renforcement du régime international de sûreté et de sécurité nucléaires.

LNT/MAP.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Maroc : Alerte de pluies et averses importantes dans plusieurs villes  Obsèques  La terre a tremblé 

nucléaire

AFP

Afrique du Sud: la valse hésitation nucléaire continue

Afrique du Sud: la valse hésitation nucléaire continue

Futur

L’Afrique façonne son avenir nucléaire en se tournant vers la Chine et la Russie

L’Afrique façonne son avenir nucléaire en se tournant vers la Chine et la Russie

AFP

Egypte: accord pour une centrale nucléaire lors de la visite de Poutine

Egypte: accord pour une centrale nucléaire lors de la visite de Poutine

Rabat

AFP

L'homme

L'homme

AFP

Sahara occidental: Rabat plus ferme que jamais sur fond de lutte contre le terrorisme

Sahara occidental: Rabat plus ferme que jamais sur fond de lutte contre le terrorisme

AFP

François Hollande et Mohammed VI tirent un trait sur la brouille entre Rabat et Paris

François Hollande et Mohammed VI tirent un trait sur la brouille entre Rabat et Paris

catastrophe

AFP

Cameroun: les secours mobilisés après la catastrophe ferroviaire

Cameroun: les secours mobilisés après la catastrophe ferroviaire

AFP

Sécheresse: catastrophe naturelle au Malawi, alerte rouge au Mozambique

Sécheresse: catastrophe naturelle au Malawi, alerte rouge au Mozambique

AFP

L'Afrique australe asséchée, le Zimbabwe en état de catastrophe naturelle

L'Afrique australe asséchée, le Zimbabwe en état de catastrophe naturelle