mis à jour le

Le leader de la centrale syndicale, Abdelmadjid Sidi Saïd, a annoncé, hier, son soutien incontestable au président Bouteflika s'il venait à briguer un quatrième mandat. Sidi Saïd s'est justifié devant les médias et ce, lors d'une réunion ordinaire de coordination entre les fédérations : «Le président Bouteflika n'a jamais dit non quand il s'agissait de doléances de l'UGTA et des travailleurs. Il a soutenu les travailleurs pendant dix ans en répondant à leurs requêtes. Pour cela, la centrale syndicale le soutient et continuera à le faire.» En prêtant ainsi allégeance au Président sortant, Sidi Saïd engage non seulement la centrale syndicale, mais des milliers de travailleurs dans la campagne pour un quatrième mandat pour Bouteflika. Le secrétaire général de l'UGTA n'en est pas à sa première sortie et n'a pas innové en la matière, il a eu la même attitude qu'en 2009 lorsqu'il est monté à la tribune pour lancer, en pleine réunion de l'instance exécutive de l'UGTA, son soutien indéfectible pour un troisième mandat à Bouteflika. En 2013, après avoir félicité il y a quelques jours Amar Saadani pour son intronisation à la tête du FLN, Sidi Saïd vient aujourd'hui ajouter sa voix à ceux qui ont commencé à faire campagne pour un quatrième mandat pour Bouteflika. En engagent l'UGTA sur ce terrain, Sidi Saïd assume pleinement cette démarche, qui dit avoir l'approbation des 32 représentants de fédération présents à la réunion. «Nous sommes tous réunis autour de cette table et celui qui n'est pas d'accord, qu'il le dise en toute transparence et honnêteté», lance Sidi Saïd. Aucun responsable de fédération n'a osé émettre un autre avis. Comment pourraient-ils aller à contresens de Sidi Saïd alors qu'auparavant, dans leurs interventions, la majorité avait exprimé tour à tour et par écrit son soutien à Sidi Saïd, à l'exception de Takjouht, président de la fédération du textile. Celui-ci, avec son franc-parler, avoue ne pas comprendre la réaction des syndicalistes qui prêtent allégeance au patron de la centrale : «Il s'agit là d'une réunion de travail ; j'appartiens à une organisation incarnée certes par un responsable, mais je ne suis pas là pour faire allégeance à telle ou telle personne.» La réaction des fédérations était une manière de démentir l'information selon laquelle une quinzaine de fédérations se seraient liguées contre le secrétaire général de l'UGTA en prévision du congrès de l'organisation, prévu pour 2014.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien