mis à jour le

Niger: violentes manifestations d'élèves

Des centaines de collégiens et lycéens nigériens ont violemment manifesté mardi à Niamey pour réclamer de "meilleures conditions d'études", lançant des pierres sur les forces de l'ordre qui ont riposté par des gaz lacrymogènes.

Aux cris de "Vive l'USN" (le syndicat de l'Union des scolaires Nigériens), "La lutte continue", de petits groupes de manifestants armés de lance-pierres et de gourdins ont brûlé des pneus et érigé des barricades de blocs de pierre dans la capitale.

Des heurts ont éclaté dans la périphérie de Niamey entre des manifestants qui ont jeté des pierres sur les forces de l'ordre, celles-ci ripostant par des tirs de gaz lacrymogène.

"Nous réclamons des conditions d'études meilleures. Dans certains établissements, les élèves sont entassés à plus de 140 dans une seule classe. Certains de nos camarades prennent des cours à même le sol, sous des arbres et des hangars en paillotes", a dénoncé Anas Djibril, secrétaire général de l'USN.

En l'absence du ministre de l'Education, le ministère n'a pas souhaité répondre à l'AFP.

Armés de matraques et casqués, des policiers et gardes nationaux ont pris position devant plusieurs établissements scolaires afin de dissuader les manifestants de se regrouper, a constaté l'AFP.

"Nous allons continuer la lutte jusqu'à la satisfaction de nos revendications, sinon, même les universités risquent d'entrer dans la danse", a menacé Anas Djibril.

Les manifestations avaient débuté lundi, soit trois jours après l'expiration d'un délai que l'USN avait fixé aux autorités pour qu'elles résolvent les problèmes.

Les protestataires avaient alors saccagé quelque véhicules de particuliers et détruit des feux de signalisation, ont affirmé plusieurs témoins.

Le Niger, soumis aux rigueurs du Sahel, est l'un des pays les plus pauvres du monde. Des sources humanitaires ont cependant noté des efforts du gouvernement pour améliorer le système éducatif.

 

 

AFP

Ses derniers articles: Ghana: premier tour de la présidentielle sur fond de tensions  En Ouganda, les rescapés de la LRA suivent avec émotion le procès d'un de leurs bourreaux  Les armées africaines sous-équipées face aux jihadistes 

manifestations

AFP

Cameroun: violentes manifestations

Cameroun: violentes manifestations

AFP

L'Ethiopie remanie son gouvernement après des manifestations

L'Ethiopie remanie son gouvernement après des manifestations

AFP

Zimbabwe: l'interdiction des manifestations anti-Mugabe est légale

Zimbabwe: l'interdiction des manifestations anti-Mugabe est légale

Niamey

AFP

Niger: des centaines de manifestants

Niger: des centaines de manifestants

AFP

Niger: sur les traces d'un cheval légendaire sur l'hippodrome poussiéreux de Niamey

Niger: sur les traces d'un cheval légendaire sur l'hippodrome poussiéreux de Niamey

AFP

Libye: Alger, N'Djamena et Niamey réitèrent l'urgence d'une solution politique

Libye: Alger, N'Djamena et Niamey réitèrent l'urgence d'une solution politique