mis à jour le

Libye : crainte de nouvelles violences après l'enlèvement du n

Les tensions sont toujours vives en Libye après les sanglants affrontements entre groupes armés dans la capitale libyenne Tripoli. La situation ne s'arrange guère. Le numéro deux des renseignements libyens a été enlevé dimanche à Tripoli, où les habitants observent une grève générale pour dénoncer les heurts meurtriers des deux derniers jours. Dans le pays, on craint une escalade de la violence. "Le vice-président des renseignements a été enlevé peu après son retour à Tripoli d'un voyage à l'étranger", a déclaré un responsable de sécurité à l'AFP.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Libye

AFP

Niamey:

Niamey:

AFP

La France va accueillir les premiers réfugiés évacués de Libye par le HCR

La France va accueillir les premiers réfugiés évacués de Libye par le HCR

AFP

Migrants: une ONG allemande reprend ses opérations au large de la Libye

Migrants: une ONG allemande reprend ses opérations au large de la Libye

violences

AFP

Nigeria: au moins 30 morts dans des violences intercommunautaires

Nigeria: au moins 30 morts dans des violences intercommunautaires

AFP

Etre gay au Nigeria: la peur au quotidien, entre violences et arnaques

Etre gay au Nigeria: la peur au quotidien, entre violences et arnaques

AFP

Kenya: au moins trois morts dans de nouvelles violences

Kenya: au moins trois morts dans de nouvelles violences

renseignement

AFP

Ouganda: l'ancien chef du renseignement maintenu en détention

Ouganda: l'ancien chef du renseignement maintenu en détention

AFP

Jihadistes en Afrique: France et Etats-Unis investissent dans le renseignement

Jihadistes en Afrique: France et Etats-Unis investissent dans le renseignement

AFP

Le renseignement américain monte en première ligne dans la guerre contre Boko Haram

Le renseignement américain monte en première ligne dans la guerre contre Boko Haram