mis à jour le

Abdelaziz Bouteflika lors d'une apparition télévisée, Paris, juin 2013 / AFP
Abdelaziz Bouteflika lors d'une apparition télévisée, Paris, juin 2013 / AFP

Bouteflika candidat à sa réélection? Une grosse blague

Qui peut prendre au sérieux la décision du FLN de désigner l'actuel président algérien, affaibli par la maladie, comme candidat en 2014?

C’était donc un secret de Polichinelle: le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, pourrait très bien être candidat à un quatrième mandat à la tête du pays. S’il ne s’est pas encore lui-même prononcé sur la décision prise samedi dernier par les membres du comité central du FLN (Front de libération nationale), l’annonce de la candidature de Bouteflika pour le scrutin de 2014 ne surprend personne.

Pour certains, il s’agirait simplement d’un calcul politique visant à calmer les velléités de quelques opposants farouches et surtout de gagner du temps. Pour d’autres encore, c’est la preuve même que le régime est à bout de souffle et qu’il n’a aucune solution pour l’avenir du pays.

Dans tous les cas, la désignation de Bouteflika par le FLN comme candidat à la présidentielle de l’année prochaine ressemble à une vaste plaisanterie. Personne n’imagine l’actuel président âgé de 76 ans et affaibli par la maladie avoir les ressources nécessaires pour briguer une telle responsabilité.

Abdelaziz Bouteflika avait regagné l’Algérie en juillet dernier, après une hospitalisation de trois mois en France à la suite d’un accident vasculaire cérébral. Depuis lors, le président algérien est absent de la scène politique, si l’on excepte le remaniement ministériel qu’il a opéré en septembre.

Selon le secrétaire général du FLN, Amar Saïdani, la désignation de Bouteflika s’imposait d’elle-même, «car, nous avons dressé un bilan positif [de ses précédents mandats, ndlr]».

Slate Afrique

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

Abdelaziz Bouteflika

Scandale

En Algérie, une chaîne télé fermée pour avoir accueilli l'ex-chef de l'Armée islamique du salut

En Algérie, une chaîne télé fermée pour avoir accueilli l'ex-chef de l'Armée islamique du salut

Flou

C'est avant que l'opposition aurait dû faire bloc contre Bouteflika

C'est avant que l'opposition aurait dû faire bloc contre Bouteflika

Algérie

Pourquoi l'Algérie doit changer de modèle économique

Pourquoi l'Algérie doit changer de modèle économique

Algérie

AFP

Journalistes de RFI tués au Mali: des suspects "a priori" en Algérie selon des proches

Journalistes de RFI tués au Mali: des suspects "a priori" en Algérie selon des proches

AFP

Maroc et "argent du haschich": Rabat rappelle son ambassadeur en Algérie

Maroc et "argent du haschich": Rabat rappelle son ambassadeur en Algérie

AFP

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d'organes

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d'organes

FLN

AFP

Législatives en Algérie: du FLN aux islamistes, les forces en lice

Législatives en Algérie: du FLN aux islamistes, les forces en lice

AFP

Algérie: des journaux critiquent un soutien de l'armée au chef du FLN

Algérie: des journaux critiquent un soutien de l'armée au chef du FLN

Algérie

Les Algériens élisent leur président

Les Algériens élisent leur président