mis à jour le

Abdelkader Bensalah placé en pole position

L'ensemble des secrétaires généraux de wilaya ont demandé, dans leurs rapports finaux, à l'actuel président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, de se porter candidat au poste de secrétaire général du parti. A un mois et demi de la tenue de son 4e congrès ordinaire, le RND a entamé, hier, le dernier virage du processus d'organisation de ce rendez-vous. Le parti a tenu les neuf prè-congrès régionaux qu'ont abrités les wilayas d'Alger, Sétif, Khenchela, Médéa, Mila, Ouargla, El Bayedh, Aïn Témouchent et Tissemsilt. Celui destiné à la communauté nationale établie à l'étranger aura lieu quelques jours avant la tenue du congrès national. Le congrès régional de la wilaya d'Alger, qui regroupe les militants des wilayas de Tizi Ouzou, Bouira, Boumerdès, Tamanrasset, Illizi, Tindouf et Adrar, s'est tenu à la Safex, aux Pins Maritimes. Cette dernière étape, qui s'est déroulée, selon la porte-parole du parti, Mme Nouara Saâdia Djaâfar sans aucun remous, ni contestation a servi à approfondir et enrichir les avant-projets de résolutions politiques, statuts, règlement intérieur, programme du parti, qui seront soumis, lors du 4e congrès, aux congressistes pour approbation. Les responsables du parti tiennent à rassurer que les préparatifs pour la tenue du congrès dans les délais se déroulent sans embûches : «Il n'y a point de contestation et aucun militant n'a démissionné du parti. Bien au contraire beaucoup d'adhérents l'ont rejoint. Abdelkader Bensalah a su et pu gérer la crise et contenir les contestataires.» Notre interlocutrice nie l'existence de divergences ou mécontentements dans les rangs du RND, notamment au niveau de la wilaya de Tamanrasset. Selon nos informations, l'ensemble des secrétaires généraux de wilaya ont demandé, dans leurs rapports finaux, à l'actuel président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, de se porter candidat pour le poste de secrétaire général du parti. Apparemment, il y a consensus autour de cette personnalité. Il est donc quasi certain, sauf revirement de situation, que Bensalah, qui a assuré la direction du RND depuis presque une année, sera porté à la tête de cette formation politique. Pour l'heure, aucun militant «sérieux» ne s'est porté candidat. Certes, des noms de personnalités politiques ont été avancés comme de potentiels candidats aux commandes du RND comme Boubekeur Benbouzid et Cherif Rahmani, mais ces derniers n'ont pas manifesté ouvertement leur intérêt pour briguer ce poste. Par ailleurs, 1463 participants à ce 4e congrès, dont 924 élus lors des opérations des élections des assemblées de wilaya et communales effectuées en septembre et octobre derniers, animeront les congrès régionaux. 395 participants aux assises organiques y siègent en tant que membres, représentés par des ministres, des parlementaires, des membres du comité politique et de la commission nationale de préparation du congrès. 144 congressistes (trois par wilaya) sont en réserve pour pallier d'éventuelles défections de congressistes élus. De son côté, le secrétaire général par intérim, Abdelkader Bensalah, a obtenu le droit de désigner 70 congressistes, parmi ses proches collaborateurs et des personnalités du parti. A en croire certains militants, tout a été mis en place pour que ces assises se déroulent loin de toute casse et dans un climat de sérénité. La fronde s'est estompée et aucune voix dissonante ne s'est élevée, ces derniers temps, pour contester une quelconque mesure ou une démarche prise par le bureau du parti, les principaux animateurs du mouvement de sauvegarde du RND, à l'image de Nouria Hafsi, Tayeb Zitouni et Yahia Guidoum, ont intégré les rangs du parti... Autant dire que le terrain est balisé pour se lancer dans la prochaine présidentielle. Bensalah a déjà fait connaître son soutien pour la candidature de Bouteflika.