mis à jour le

Mondial-2014: les cinq mêmes pays africains qu'en 2010?

Les matches retour des barrages qualificatifs pour le Mondial-2014 dans la zone Afrique se tiennent de samedi à mardi et pourraient envoyer au Brésil cinq équipes qui étaient déjà présentes lors de l'édition 2010 en Afrique du Sud.

Outre le pays-hôte, les cinq nations africaines qualifiées étaient alors le Nigeria, la Côte d'Ivoire, le Cameroun, le Ghana et l'Algérie.

Or, ces cinq équipes sont encore en situation de se qualifier pour le Mondial brésilien, même si pour certaines comme l'Algérie, il y a encore pas mal de chemin à parcourir.

Le match retour entre l'Algérie et le Burkina Faso, mardi à Blida, est en effet l'un des plus incertains de ces barrages retour, et certainement le plus chaud.

La victoire 3-2 du Burkina au match aller avait été marquée par les deux penalties accordés aux Etalons par l'arbitre, dont un très généreusement. "Ce n'est pas le Burkina Faso qui nous a battus, c'est plutôt l'arbitre. Mais c'est ça l'Afrique, et c'est ça l'arbitrage africain", avait réagi le capitaine algérien Madjid Bougherra.

Pour le Ghana en revanche, vainqueur à domicile 6-1 de l'Egypte au match aller, cette deuxième manche a tout de la formalité sportive et sauf énorme accident, les Black Stars seront à nouveau au Mondial, quatre ans après leur quart de finale en Afrique du Sud.

Malgré une demande de délocalisation de la fédération ghanéenne, le match se tiendra bien mardi au Caire, la Fifa ayant estimé que la situation sur place en terme de sécurité permettait la tenue de la rencontre.

Nigeria et Côte d'Ivoire en premier ?

Dès samedi, le Nigeria et la Côte d'Ivoire pourraient être les deux premières équipes africaines à valider leur billet pour le Brésil.

Le Nigeria, champion d'Afrique en titre, est le mieux placé avec sa victoire 2-1 à l'aller sur le terrain de l'Ethiopie, l'invitée-surprise de ces barrages.

Pour la Côte d'Ivoire de Sabri Lamouchi, il faudra se méfier après le but inscrit par le Sénégal dans le temps additionnel (3-1), qui laisse un petit espoir aux hommes du sélectionneur Alain Giresse.

Mais les coéquipiers de Drogba restent en position de force, d'autant que la rencontre se jouera sur terrain neutre, à Casablanca (Maroc), le stade de Dakar étant suspendu.

La cinquième rencontre est indécise. Après le nul 0-0 de la première manche en Tunisie, le Cameroun est tout de même légèrement favori au moment de recevoir son adversaire à Yaoundé.

Mais la Tunisie, qui avait été repêchée en profitant d'une erreur administrative de la part du Cap-Vert, peut pourtant encore espérer voir le Brésil.

A l'aller, les Tunisiens avaient d'ailleurs frappé le poteau. En marquant à Yaoundé, ils mettraient le Cameroun de Samuel Eto'o en difficulté.

Le programme (heures françaises/GMT)

Samedi

(16h00/15h00) Nigeria-Ethiopie à Calabar. Aller: 2-1

(20h00/19h00) Sénégal - Côte d'Ivoire à Casablanca. Aller: 1-3

Dimanche

(15h00/14h00) Cameroun - Tunisie à Yaoundé. Aller: 0-0

Mardi

(17h00/16h00) Egypte- Ghana au Caire. Aller: 1-6

(19h15/18h15) Algérie - Burkina Faso à Blida. Aller: 2-3

FRA

AFP

Mondial-2014: Nigeria et Côte d'Ivoire, premiers qualifiés africains

Mondial-2014: Nigeria et Côte d'Ivoire, premiers qualifiés africains

pays

AFP

Nigeria et Boko Haram: 14 pays promettent leur aide, pas les Etats-unis

Nigeria et Boko Haram: 14 pays promettent leur aide, pas les Etats-unis

AFP

Nigeria: deux Allemands kidnappés dans le nord du pays

Nigeria: deux Allemands kidnappés dans le nord du pays

AFP

Centrafrique: un groupe armé sème la terreur dans l'intérieur du pays

Centrafrique: un groupe armé sème la terreur dans l'intérieur du pays

Africains

AFP

Après l'ivoire, la peau des ânes africains au coeur d'un trafic meurtrier

Après l'ivoire, la peau des ânes africains au coeur d'un trafic meurtrier

AFP

Africains d'Europe: Mahrez refait parler de lui, 'Aubame' marque encore

Africains d'Europe: Mahrez refait parler de lui, 'Aubame' marque encore

AFP

Avalanche en Italie: des migrants africains participent aux secours

Avalanche en Italie: des migrants africains participent aux secours