mis à jour le

Laghouat : les étudiants veulent le départ du vice-recteur

Quatre organisations estudiantines de l'université Ammer Thelidji de Laghouat ont adopté, pour le troisième jour consécutif, une motion réclamant la démission immédiate et sans indemnité de départ du vice-recteur. «Le vice-recteur n'exerce pas un bon leadership pour l'ensemble de la communauté estudiantine», indique la présidente de l'UNEA. Selon un communiqué rendu publique hier, dans lequel les quatre organisations estudiantines affirmaient que le vice-recteur aurait «perdu son calme» mardi, devant des représentants et «insulté» l'un d'entre eux au cours d'une audience concernant les revendications des étudiants. Ces derniers ont lancé, mercredi, une grève devant le rectorat  pour réclamer le départ du vice-recteur. «La situation est restée bloquée et nous ne pouvons que dénoncer un tel comportement de la part d'un haut responsable national», conclut notre interlocuteur.  

Laghouat

La rédaction

Revue de Presse. Des médecins cubains pour pallier le déficit en gynécologues

Revue de Presse. Des médecins cubains pour pallier le déficit en gynécologues

La rédaction

11.000 bouteilles d’alcool saisies

11.000 bouteilles d’alcool saisies

étudiants

AFP

Pédagogique, ironique, mordant: les moment-clés du débat entre Macron et les étudiants au Burkina Faso

Pédagogique, ironique, mordant: les moment-clés du débat entre Macron et les étudiants au Burkina Faso

AFP

Ouganda: des étudiants manifestent contre la suppression de la limite d'âge du président

Ouganda: des étudiants manifestent contre la suppression de la limite d'âge du président

AFP

Togo: douze mois de prison avec sursis pour deux étudiants

Togo: douze mois de prison avec sursis pour deux étudiants

depart

AFP

Un dimanche

Un dimanche

AFP

Les Zimbabwéens dans la rue pour demander le départ de Mugabe

Les Zimbabwéens dans la rue pour demander le départ de Mugabe

AFP

Kenya: l'opposant Odinga redemande le départ des "hyènes" de la Commission électorale

Kenya: l'opposant Odinga redemande le départ des "hyènes" de la Commission électorale