mis à jour le

La population crie son ras-le-bol

En dépit des pluies diluviennes qui se sont abattues sur la wilaya d'Oum El Bouaghi et malgré un dispositif sécuritaire renforcé pour empêcher tout dérapage, la population de la wilaya a tenu à accueillir, hier, à sa manière, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, en arborant des banderoles pour dénoncer la malvie et les conditions difficiles qu'ils endurent. Il s'agit surtout des habitants du bidonville Falleti de Aïn Beïda qui se sont massés aux abords du pôle universitaire, à la sortie nord de la ville ; mais ils ne purent approcher le commis de l'Etat car repoussés par un important dispositif sécuritaire. Ces protestataires disent avoir été écartés lors de la dernière attribution de 300 logements dans le cadre du programme d'éradication de l'habitat précaire. Plusieurs représentants d'associations, rencontrés lors de cette visite, ont également dénoncé leur mise à l'écart par les autorités de la wilaya. Ces dernières ont, disent-ils, choisi des représentants de la société civile triés sur le volet pour rencontrer le Premier ministre. Ces associations avaient beaucoup de choses à dire, notamment sur les inégalités sociales et la mauvaise prise en charge des problèmes quotidiens de la population ; ils voulaient aussi dénoncer l'insécurité et demander l'accélération des projets du programme des Hauts-Plateaux qui demeurent encore à la traîne. Outre les doléances, M. Sellal a procédé à l'inauguration du pôle technologique de Aïn Beïda, un projet qui a connu un énorme retard, en plus de la mise en service d'un complexe dédié aux viandes rouges doté d'un abattoir dans la ville de Aïn M'lila, d'un centre de loisirs scientifiques à Oum El Bouaghi et du barrage d'Ourkis, dans la commune de Aïn Fekroun.  

population

Développement

Les 10 pires pays pour les jeunes sont tous situés en Afrique

Les 10 pires pays pour les jeunes sont tous situés en Afrique

AFP

La population des éléphants d'Afrique au plus bas depuis 25 ans

La population des éléphants d'Afrique au plus bas depuis 25 ans

AFP

Nigeria: l'inflation contraint la population

Nigeria: l'inflation contraint la population