mis à jour le

Eglise orthodoxe en Ethiopie, le 26 septembre 2007. REUTERS/Radu Sigheti
Eglise orthodoxe en Ethiopie, le 26 septembre 2007. REUTERS/Radu Sigheti

Un prêtre français enlevé au Cameroun

Un prêtre français a été enlevé dans le nord du Cameroun dans la nuit de mercredi à jeudi, a confirmé le Quai d'Orsay.

Un prêtre français, Georges Vandenbeusch, curé de la paroisse de Nguetchewe, a été enlevé dans la nuit de mercredi à jeudi dans le nord du Cameroun, à la frontière avec le Nigeria, a annoncé à Paris le ministère français des Affaires étrangères.

La zone «était formellement déconseillée du fait du risque terroriste et du risque d’enlèvement», a ajouté le Quai d'Orsay dans un communiqué. «En connaissance de cause, le père Georges avait fait le choix de demeurer dans sa paroisse pour l’exercice de sa mission», précise-t-il.

D'après le correspondant de BFMTV à Yaoundé, ce rapt aurait été commis par une dizaine de membres armés de la secte Boko Haram. Les mêmes qui avaient enlevé sept membres de la famille Moulin-Fournier, le 19 février dernier, avant de les libérer deux mois plus tard.

Selon le site les Nouvelles du Cameroun, Georges Vandenbeusch a été enlevé à son domicile dans le village de Nguetchewe (extrême-nord du Cameroun), à une quinzaine de km du Nigeria. Les ravisseurs parlaient en anglais et ont agi à visage découvert.

Slate Afrique avec AFP

Slate Afrique avec AFP

Slate Afrique avec AFP

Ses derniers articles: En Tunisie, la grenade est la star de l'automne  L'escrimeuse Inès Boubakri dédie sa médaille d'or à « la femmes tunisienne»  En Afrique du Sud, des élections municipales cruciales pour l'ANC