mis à jour le

Plus de 30% des bénéficiaires de l’ANSEJ ne remboursent pas

Les crédits que donnent l'Etat aux jeunes "promoteurs" dans le cadre de l'ANSEJ ne sont pas forcément remboursés. Une bonne partie d'entre eux tentent de manquer à l'obligation de payer leurs dettes.

Après les déclarations du Directeur général de l'ANSEJ, c'est le Premier ministre, en personne, qui a révélé, lors de son déplacement à Khenchela, que  70% des bénéficiaires des crédits dans le cadre de l'ANSEJ remboursent leurs crédits. Ce qui signifie que 30% d'entre eux ne le font pas. "Il y a des gens qui disent qu'on donne de l'argent aux jeunes sans qu'ils ne le remboursent. Il y a plus de 70% de jeunes qui ont remboursé les crédits contractés dans le cadre de l'ANSEJ", a déclaré Abdelamlek Sellal, qui encourage les jeunes algériens à demander d'avantages de crédits.

5.400 bénéficiaires poursuivis en justice

La veille de la sortie du Premier ministre, le Directeur général de l'Agence nationale de soutien à l'emploi de jeunes (ANSEJ) avait affirmé que son établissement va déposer plainte contre ceux qui ne remboursent pas. Mourad Zemali a affirmé que 5.400 jeunes bénéficiaires vont être poursuivis en justice.

Malgré ce chiffre, qui n'est pas alarmant, le gouvernement compte toujours sur ce dispositif pour tenter d'absorber le chômage.

Les entreprises créées dans le cadre de l'ANSJ connaissent un faible taux de mortalité, indiquent les responsables de l'établissement. Mais ces derniers rencontrent un problème de taille : une bonne partie des demandeurs de crédits se concentrent sur des activités de services, notamment le transport et la location de véhicules. L'ANSEJ ne donne plus d'agrément pour ce genre de sociétés.

Essaïd Wakli

The post Plus de 30% des bénéficiaires de l’ANSEJ ne remboursent pas appeared first on Algérie Focus.