mis à jour le

Nizar Baraka présente les projets du CESE aux parlementaires

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE), procédera en 2014 à l’élaboration d’importantes études sur des secteurs vitaux, en vue d’accélérer le rythme de ses activités et renforcer ses rapports institutionnels avec le gouvernement, le parlement, la société civile et l’opinion publique, a affirmé, mardi, son président, Nizar Baraka.

Présentant le projet du budget du CESE, au titre de 2014, à la Chambre des représentants, M. Baraka a fait savoir que le Conseil élaborera, l’année prochaine, des études relatives aux “accords de libre échange et leurs impacts sur l’économie nationale”, “l’école, ses missions culturelles et ses défis technologiques”, “l’harmonie des politiques sectorielles” et “l’économie sociale et solidaire et le développement durable”.

Le Conseil penchera également sur l’examen de thème portant sur “l’égalité entre l’homme et la femme, volet économique”, “la culture et le développement économique”, “la promotion des stratégies territoriales”, “le système et la dynamique de la vie associative” et “la gestion intégrée de l’eau dans les secteurs productifs”, a-t-il ajouté.

Après avoir rappelé que le CESE a été sollicité, cette année, à 6 reprises, par le gouvernement et les conseils du parlement, il a estimé qu’il en sera autant ou plus, l’année prochaine, de la part des pouvoirs exécutif et législatif.

Il a, par ailleurs, mis l’accent sur la nécessité de développer et consolider ses relations institutionnelles, de renforcer ses rapports de partenariat avec les universités et les centres de recherche et d’analyse et d’affermir la coopération internationale.

M. Baraka a, en outre, passé en revue, le bilan des réalisations du Conseil, au cours de cette année, consistant notamment à l’élaboration de 10 études thématiques, 13 rapports, outre l’organisation de plusieurs ateliers et colloques, rappelant, à cet égard, les rapports élaborés par le Conseil sur l’action culturelle, la gestion des compétences humaines, la formation, la gouvernance des établissements publics, l’égalité dans l’accès aux soins de santé de base et l’INDH, entre autres.

M. Baraka a, d’autre part, évoqué la philosophie et les objectifs du nouveau modèle de développement des provinces du sud du Royaume, ainsi que la méthodologie participative adoptée pour son élaboration, notant que le projet vise à passer de l’économie de rente à une économie basée sur l’initiative privée et les critères de compétitivité, tout en accordant une protection sociale à la population la plus vulnérable.

L’efficience du nouveau modèle de développement, a-t-il dit, repose essentiellement sur l’indépendance de la prise de décision et la réalisation de projets, au niveau des provinces, de sorte à ce que la régionalisation avancée en soit un cadre institutionnel, conformément aux dispositions de la Constitution, expliquant que l’élaboration de ce modèle s’inscrit dans le cadre des grandes réformes structurelles portant sur l’approfondissement de l’expérience démocratique et sur le développement de la gouvernance, tout en faisant de la décision locale et régionale un outil de développement économique et social.

Sur le plan économique, le projet vise, selon lui, à doubler le produit intérieur brut, dans les 10 prochaines années, à créer 120.000 nouvelles opportunités d’emploi, à réduire de moitié le taux du chômage auprès des femmes et des jeunes et à mobiliser des investissements publics et privés de près de 140 milliards DH.

L’être humain est au centre de ce modèle de développement, à travers la promotion d’une société fondée sur les valeurs du travail, du mérite, de l’égalité des chances, de la réhabilitation de l’éducation et de la formation, tout en reconnaissant la culture hassanie en tant que droit et outil de développement et en préservant le patrimoine, la mémoire et la création cultuelle, a-t-il poursuivi.

Dans leur intervention, les membres de la commission des finances ont salué l’action sérieuse du CESE et la qualité des rapports et études réalisés, notamment le rapport sur le modèle de développement des provinces du sud du Royaume.

Ils ont aussi mis l’accent sur la nécessité d’accélérer la mise en ½uvre de ce modèle et de couper court avec l’économie de rente pour promouvoir un véritable développement dans ces provinces, avec l’implication des différents acteurs lors de cette opération.

Ils ont également appelé le Conseil à élaborer d’autres modèles de développement au profit de zones rurales et montagneuses qui connaissent, à leur tour, des difficultés au niveau de certains secteurs.

Baraka

LNT

CESE-Sahara : Tournée pédagogique de Nizar Baraka

CESE-Sahara : Tournée pédagogique de Nizar Baraka

[email protected] (Author Name)

La baraka de Larayedh : Elimination de la Tunisie du Mondial 2014!

La baraka de Larayedh : Elimination de la Tunisie du Mondial 2014!

LNT

Le CESE accueille Nizar Baraka

Le CESE accueille Nizar Baraka

parlementaires

AFP

Somalie: les parlementaires élus prêtent serment

Somalie: les parlementaires élus prêtent serment

AFP

Somalie: les parlementaires votent la défiance au Premier ministre

Somalie: les parlementaires votent la défiance au Premier ministre

LNT

Des parlementaires marocains au 1er sommet législatif africain

Des parlementaires marocains au 1er sommet législatif africain