mis à jour le

CDH : L’Afrique a donné au Maroc “une belle victoire” (Omar Hilale)
 


La “belle victoire” que le Maroc a remporté mardi lors de son élection au Conseil des droits de l’homme de l’ONU, est due entre autres au “vote massif des pays africains” et ce malgré une “compétition féroce” à l’intérieur du continent, a affirmé le Représentant Permanent du Maroc auprès de l’Office des Nations Unies à Genève, Omar Hilale.

Le Maroc a été élu avec 163 voix, la majorité requise est de 97 voix, au CDH pour un mandat de trois ans à compter du 1er janvier 2014, à l’issue d’un vote des 193 Etats membres de l’Assemblée générale de l’ONU.

Le vote au sein du groupe Afrique a été le résultat d’une “compétition particulièrement féroce”, a déclaré à New York l’ambassadeur Hilale, en marge de cette élection.

Contrairement aux autres régions, comme l’Europe ou l’Asie, où il y avait autant de sièges que de candidats, dans le groupe Afrique cinq candidats étaient en lice pour quatre postes, rappelle-t-on.

“Sur le continent africain, il y avait une véritable compétition. Une compétition féroce durant laquelle tous les moyens ont été utilisés et que le Maroc a réussi à remporter de belle manière”, s’est réjoui M. Hilale.

Sur cette “belle victoire”, M. Hilale y voit quatre leçons à tirer : tout d’abord tient-il à souligner, il s’agit d’une “reconnaissance internationale pour les réformes constitutionnelles et institutionnelles, initiées par Sa Majesté le Roi et également une reconnaissance pour le choix stratégique de société et d’engagement dans le domaine des droits de l’Homme”.

La 2è leçon à retenir de ce “vote massif”, pour M. Hilale est “l’appréciation très positive” de l’action menée par le Maroc au sein du Conseil des droits de l’Homme dans la mesure où le Maroc a eu pratiquement à “transcrire sur l’internationale ce qu’il a fait au plan national”, et cela a été rendu possible grâce aux “réformes entreprises, une dynamique des droits de l’Homme, une démocratisation et un renforcement des institutions en plus d’une participation de la société civile et des ONG”.

LNT/MAP

L’action menée sur la scène internationale “particulièrement au sein du Conseil des Droits de l’Homme, où pourtant, le Maroc n’était pas membre, est une autre manifestation du crédit dont jouit le Maroc dans le concert des Nations”, a-t-il dit.

“Notre action a été renforcée et nous avons introduit des thématiques qui étaient pratiquement tabous”, a-t-il dit en référence à “la lutte contre la corruption” qui est devenue, depuis une thématique des Droits de l’Homme, s’est félicité le diplomate marocain.

Une autre initiative à inscrire à l’actif du Maroc est la question des procédures spéciales. Le Royaume, a-t-il rappelé, a été le premier à créer une procédure spéciale sur la justice transitionnelle et la responsabilité, comme il a été pionnier dans la déclaration des Nations Unies pour la formation aux droits de l’Homme et l’éducation.

“Nous avons agi et pris des initiatives plus que ne l’ont fait les Etats membres eux-mêmes”, s’est-il encore félicité.
(extraits d’une dépêche MAP).

l’Afrique

Benoit DOSSEH

L'Afrique du Sud veut organiser les JO de 2024

L'Afrique du Sud veut organiser les JO de 2024

Ambroise DAGNON

Homosexualité: coming d'un espoir du foot américain et l'Afrique toujours muette

Homosexualité: coming d'un espoir du foot américain et l'Afrique toujours muette

Steven LAVON

Injustice ?! la FIFA invalide le prestigieux succès de l’Afrique du Sud sur l’Espagne

Injustice ?! la FIFA invalide le prestigieux succès de l’Afrique du Sud sur l’Espagne

Maroc

AFP

Le géant chinois de la voiture électrique BYD va s'installer au Maroc

Le géant chinois de la voiture électrique BYD va s'installer au Maroc

AFP

Le géant chinois de la voiture électrique BYD va s'installer au Maroc

Le géant chinois de la voiture électrique BYD va s'installer au Maroc

AFP

Le Maroc parie sur un rapprochement progressif avec l'Afrique du Sud

Le Maroc parie sur un rapprochement progressif avec l'Afrique du Sud