mis à jour le

Trois thèmes au menu

Le sommet de l'Elysée pour la paix et la sécurité, prévu les 6 et 7 décembre prochain dans la capitale française, Paris, traitera trois thématiques. «Il y aura trois sessions de travail durant ce sommet : une première sur la paix et la sécurité, une deuxième sur les partenariats économiques et le développement et une troisième sur le climat», affirme la conseillère Afrique, à la présidence de la République française, Hélène Le Gal, à l'issue de ses entretiens, hier à Alger, avec le ministre délégué, chargé des Affaires maghrébines et africaines, Madjid  Bouguerra. Selon elle, l'association de l'Algérie à la préparation de ce sommet est «très importante». «Il est très important que l'Algérie soit bien associée en amont à la préparation de ce sommet entre la France et les pays africains, afin de recueillir des idées à avancer pendant les travaux», explique-t-elle. Hélène Le Gal relève, dans la foulée, qu'il y a «beaucoup de convergences» lors des entretiens sur ces trois thèmes entre les deux pays. Selon elle, «la croissance que connaît le continent africain mérite de discuter comment mieux travailler ensemble pour la porter au niveau international». Dans ce sens, elle émet le v½u de «préparer ensemble les grandes échéances à venir dans le domaine des changements climatiques, notamment, le sommet sur le climat,  prévu à Paris en 2015». S'exprimant par la même occasion, Madjid Bouguerra souligne que «l'Algérie, en tant que pays pionnier en Afrique, souhaite participer efficacement à la réussite du sommet, afin d'aboutir à des résultats qui serviraient les intérêts de l'Afrique». «La mise en place de mécanismes africains sur les questions de paix et de sécurité nécessite la contribution de nos partenaires, dont la France, pour aboutir à des résultats concrets et satisfaisants et faire face aux problèmes d'ordre sécuritaire auxquels fait face l'Afrique», indique-t-il.