mis à jour le

Journées de la solidarité internationale : Les jeunes Algériens en haut de l’affiche

La ville de Kremlin-Bicêtre, située dans la banlieue parisienne, rendra hommage à la culture des jeunes Algériens.

De l'autre côté de la Méditerranée, on s'intéresse à eux. Eux, les jeunes Algériens de moins de 30 ans, qui représentent pas moins de 70% de la population totale. Une majorité qui a ses codes, son langage, sa culture. Et c'est cette jeunesse que la ville de Kremlin-Bicêtre, située dans la proche banlieue parisienne, veut célébrer à la fin du mois de novembre, en marge des Journées de la solidarité internationale.

La municipalité de cette commune de gauche, située dans le département du Val-de-Marne, donne rendez-vous à partir du jeudi 21 novembre prochain pour trois jours de fête à l'honneur des jeunes Algériens. Le soir de l'ouverture, les habitants de la commune de Kremlin-Bicêtre pourront voir le long-métrage Beur, blanc, rouge du réalisateur algérien Mahmoud Zemmouri. La projection à la médiathèque sera suivie d'un débat en présence du journaliste Mouloud Mimoun, spécialiste du cinéma africain.

Sous le parrainage de Merzak Allouache

Autre projection de film marquante, au cours de ces trois jours de festivités : Harragas (vendredi 22 novembre à 20 H) du cinéaste algérois Merzak Allouache, qui est d'ailleurs le parrain de cette opération. Un autre de ses films, Le Repenti, clôtura d'ailleurs ces Journées.

La médiathèque de Kremlin-Bicêtre accueillera samedi 23 novembre à 14 H le plateau de l'émission de radio L'Atelier des Médias de RFI, animée par Ziad Maalouf. Le rédacteur en chef d'El Watan Week-end, Adlène Meddi, la fondatrice des sites Internet Vinyculture et Jam-Mag, Yasmine  Bouchène et le bloguer et activiste Abdou Bendjoudi débattront de "l'e-jeunesse algérienne".

Durant ces trois jours, il y en aura pour toutes les générations. Ainsi jusqu'au 21 décembre, les habitants de Kremlin-Bicêtre pourront découvrir l'exposition consacrée aux « 50 ans de la BD algérienne » dans le hall de la Médiathèque. La diffusion du dessin animé Azur et Asmar, réalisé par Michel Ocelot, samedi 23 novembre à 14 H devrait aussi ravir les plus petits.

Consulter l'intégralité du programme ici

The post Journées de la solidarité internationale : Les jeunes Algériens en haut de l'affiche appeared first on Algérie Focus.

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens 

Solidarité

AFP

Au pied de la basilique de Yamoussoukro: les énormes mains de Saype, symboles de solidarité et de paix

Au pied de la basilique de Yamoussoukro: les énormes mains de Saype, symboles de solidarité et de paix

AFP

Un an après le crash, la solidarité renforcée des pilotes de ligne éthiopiens

Un an après le crash, la solidarité renforcée des pilotes de ligne éthiopiens

AFP

Conte d’une solidarité pas si ordinaire dans le Mali en guerre

Conte d’une solidarité pas si ordinaire dans le Mali en guerre

jeunes

AFP

Ne pas jeûner, un défi de plus durant le confinement pour de jeunes Tunisiens

Ne pas jeûner, un défi de plus durant le confinement pour de jeunes Tunisiens

AFP

Cameroun: des centaines de jeunes manifestent devant l'ambassade de France contre des propos de Macron

Cameroun: des centaines de jeunes manifestent devant l'ambassade de France contre des propos de Macron

AFP

De retour en Afrique du Sud, Miss Univers "inspire" les jeunes Noires

De retour en Afrique du Sud, Miss Univers "inspire" les jeunes Noires

Algériens

AFP

Concert virtuel d'artistes algériens pour soutenir les prisonniers du "Hirak"

Concert virtuel d'artistes algériens pour soutenir les prisonniers du "Hirak"

AFP

"Hirak": les Algériens défient dans la rue le coronavirus

"Hirak": les Algériens défient dans la rue le coronavirus

AFP

Les Algériens mobilisés au 1er vendredi de "l'An II" du "Hirak"

Les Algériens mobilisés au 1er vendredi de "l'An II" du "Hirak"