mis à jour le

On vous le dit

Pénurie de cartes Chifa   Les titulaires de la  carte Chifa électronique délivrée par la CNAS, il y a quatre années, ont du mal à renouveler leur carte. Selon une source, la pénurie de la carte à puce, qui permet aux assurés d'acquérir les médicaments dont ils ont besoin, est due certainement à une mauvaise planification (problème de gestion ou de gestionnaires ?).  A cet effet, la modernisation relative au renouvellement de la carte Chifa  tarde à s'opérer. Du coup, les assurés et surtout les tiers payant atteints de maladies chroniques peinent à se prendre personnellement en charge du fait de l'absence de ressources financières suffisantes. Le ministre de l'Emploi et du Travail, Mohamed Benmeradi en a-t-il été informé ? Le maire de Hamadia suspendu   Suite à ses démêlés avec la justice pour une affaire liée à «des propos injurieux à l'endroit de corps constitués» qu'il aurait proférés à l'endroit de policiers, le président de l'Assemblée populaire communale de Hamadia, 58 km à l'est de Tiaret, a été finalement suspendu par la wilaya avant-hier. L'intéressé, B. A. a  été écroué par le magistrat instructeur avant d'être libéré après la montée au créneau de certains responsables et même de son parti, le FNA. La décision de suspension a été quelque peu tardive par rapport à celle du maire de Frenda, lui aussi sous le coup d'une suspension pour une affaire de «marché public non confirme à la réglementation». Tipasa sera reliée à l'autoroute Est-Ouest   L'autoroute Est-Ouest pourra facilement être empruntée à partir de la trémie érigée à la sortie est du chef-lieu de la wilaya de Tipasa, le relief étant plus accessible. Cette voie express de 23 km traversera les territoires des communes de Tipasa, Sidi Rached, Ahmeur El Aïn, pour croiser au niveau de Oued Djer, la «veine» qui relie la frontière algéro-tunisienne à la frontière algéro-marocaine. Tout au long du tracé, pas moins de 13 ouvrages d'art seront construits. Un projet qui attend un financement. La négligence tue à Blida     Une famille de Blida lance un appel au ministre de la Santé pour que ses services mènent une enquête au CHU Frantz Fanon, service cardiologie et médecine interne, après le décès d'un des leurs. Cette famille dénonce de graves négligences au sein de ce service. «Mon frère a été admis le 21 octobre dernier, pour un infarctus du myocarde latéral, soit le moins méchant parmi les infarctus. Il n'était ni diabétique ni hypertendu. Les médecins de ce service ont décidé de lui faire subir une opération chirurgicale. Mais après cette opération, l'état de santé de mon frère s'est aggravé», témoigne le docteur Larbi Ali. Il nous a déclaré que son frère était carrément livré à lui-même après l'acte chirurgical. «Il souffrait d'une hémorragie sans que le personnel du service en question daigne lui venir en aide. Cette grave négligence  lui a été fatale, puisqu'il a rendu l'âme le lendemain de son admission. Malheureusement, mon frère n'est pas la seule victime de ce laisser-aller», a-t-il ajouté. Saisie de plus de 7 tonnes de kif traité à Ouargla   Une quantité de 7,128 tonnes de kif traité a été  saisie à travers la wilaya de Ouargla par les éléments de la Gendarmerie  nationale, durant les 10 premiers mois de 2013, selon un bilan rendu public  par le groupement territorial de ce corps sécuritaire. Pas moins de 3,7 tonnes de cette drogue a été récupérée durant le  seul mois d'octobre dans les régions de Hassi Messaoud, El Hedjira  et Hassi Benabdallah, lors d'opérations qui ont permis aussi de saisir trois  véhicules utilisés pour le transport de la drogue et 12 000 comprimés de psychotropes,  est-il également signalé. Les services de la gendarmerie ont, en outre, fait état du traitement  depuis le début de cette année de 42 affaires de trafic de drogue impliquant  61 individus, dont 589 ont été écroués et 3 autres cités à comparaître.     

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien