mis à jour le

Rébellion touarègue : L’heure des grandes incertitudes

«Certaines personnes font des promesses pour le seul plaisir de ne pas les tenir», avait justement lâché William Hazlitt, écrivain irlando-britannique. Espérons que ce ne sera pas, pour cette fois, la philosophie partagée par les  dirigeants du Mouvement national de  libération de l'Azawad (MNLA), qui ont récemment promis de libérer le site du gouvernorat et les locaux de la  radio télévision de Kidal à partir du 14 novembre 2013. Ces endroits hautement stratégiques sont occupés depuis l'avancée militaire française en début d'année. L'annonce a été faite de concert, avec, semble-t-il, le  Haut Conseil pour l'unité de l'Azawad (HCUA) et le  Mouvement arabe de l'Azawad (MAA).

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington 

rebellion

AFP

CPI: reprise du procès de l'un des chefs de la sanguinaire rébellion LRA

CPI: reprise du procès de l'un des chefs de la sanguinaire rébellion LRA

AFP

RDC: des ex-combattants de la rébellion investissent une localité de l'est

RDC: des ex-combattants de la rébellion investissent une localité de l'est

AFP

RDCongo: Bemba, de la rébellion

RDCongo: Bemba, de la rébellion