mis à jour le

Revue de Presse. Le FLN veut un quatrième mandat de Bouteflika

Le Front de libération nationale (FLN), parti majoritaire en Algérie, toujours au pouvoir, a demandé, samedi, au président Abdelaziz Bouteflika de se présenter à un 4e mandat à la tête de l'Etat lors de la présidentielle prévue en avril. D'après l'Agence officielle de presse APS, cette demande a été formulée à l'issue d'une réunion du secrétaire général du parti, Amar Saïdani, avec les 54 secrétaires du FLN. 

La réunion s'est déroulée en province et portait sur «le candidat du parti à la prochaine présidentielle, son programme, la préparation de la campagne électorale et la mobilisation de la base du parti en vue de cette échéance», précise l'agence algérienne de presse.

Bouteflika souhaite t-il se représenter ? A la fin de la réunion, «les secrétaires de 54 provinces ont demandé au président Abdelaziz Bouteflika de se présenter à un quatrième mandat», a indiqué la même source. Mais, cette demande «n'a pas de sens, car le choix du candidat du parti est une décision que prend le Comité central», a expliqué à l'AFP l'ancien porte-parole du parti, et membre du Comité central, Qassi Issa. «L'objectif de cette demande est de faire pression sur les membres du Comité central», a-t-il ajouté en soulignant: «On ne sait même pas si lui (M. Bouteflika) veut se présenter, ni s'il en a la capacité». La direction du parti historique, dont M. Bouteflika est président d'honneur, est en proie, depuis les législatives de mai 2012 à une crise ouverte qui a pris de l'ampleur après l'éviction fin janvier de son chef contesté Abdelaziz Belkhadem, au profit de Saidani, proche de Bouteflika. La fonction était restée vacante plusieurs mois en raison d'une rivalité entre deux tendances se disputant le contrôle du parti en vue de la présidentielle. Mais l'élection en août d'Amar Saïdani, homme du sérail, à la tête du parti, offre aux partisans de Bouteflika l'opportunité de garder la mainmise à l'approche de 2014, selon de nombreux observateurs. Véritable machine électorale depuis l'indépendance, le FLN détient 221 des 462 sièges de l'Assemblée nationale. Aucune sortie officielle depuis son retour Cependant, les ennuis de santé de Abdelaziz Bouteflika ont beaucoup fragilisé l'hypothèse d'un quatrième mandat même si plusieurs ministres soutiennent qu'il pourra conduire, encore, les affaires du pays, alors que l'opposition n'y croit guère.Agé de 76 ans, Bouteflika, au pouvoir depuis 14 ans, est rentré en Algérie le 16 juillet après trois mois de soins intensifs en France. Il avait été hospitalisé d'urgence le 27 avril à l'hôpital militaire du Val-de-Grace, à Paris, à la suite d'un AVC, selon la version officielle. A son retour à Alger, il était resté muet et un temps invisible avant de réapparaître furtivement en images savamment orchestrées par le pouvoir afin de couper court aux rumeurs sur son mauvais état de santé. Mais, depuis son retour, le président Bouteflika, toujours très affaibli, n'a fait aucune sortie officielle, ni discours. Sauf par le biais de communiqués officiels...

Lu sur AFP 

The post Revue de Presse. Le FLN veut un quatrième mandat de Bouteflika appeared first on Algérie Focus.

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens 

FLN

AFP

Législatives en Algérie: du FLN aux islamistes, les forces en lice

Législatives en Algérie: du FLN aux islamistes, les forces en lice

AFP

Algérie: des journaux critiquent un soutien de l'armée au chef du FLN

Algérie: des journaux critiquent un soutien de l'armée au chef du FLN

Algérie

Les Algériens élisent leur président

Les Algériens élisent leur président

Bouteflika

AFP

Bouteflika presse Paris de reconnaître les souffrances liées

Bouteflika presse Paris de reconnaître les souffrances liées

AFP

Panama Papers: Bouteflika se désiste après des excuses du Monde

Panama Papers: Bouteflika se désiste après des excuses du Monde

AFP

Algérie: le Premier ministre évincé bien placé pour succéder

Algérie: le Premier ministre évincé bien placé pour succéder