mis à jour le

Abdelmalek Sellal, un Premier ministre

Lors de discours officiels, de conférence de presse ou de simple visite sur le terrain, Abdelmalek Sellal ne cesse d'étonner les Algériens. Le premier ministre bouscule les habitudes.

S'il a souvent « amusé » son public lorsqu'il était simple ministre, Abdelmalek Sellal énerve et agace d'autres maintenant qu'il est Premier ministre. La dernière « bourde » en date remonte à deux jours lorsque Abdelmalek Sellal sort encore ses diatribes telles que « nannak » lors d'une rencontre avec es citoyens de Tamanrasset. Le jour d'avant, il avait fait pratiquement la même chose à Adrar, la wilaya voisine. Une pratique devenue pour ainsi dire une tradition.

Certains citoyens trouvent leurs comptes dans ce langage qu'ils pensent près du leur. Car, estiment certains citoyens, les responsables politiques ont souvent recours à la langue du bois pour leur parler. Et en la matière, Abdelmalek Sellal est bien placé pour lancer des phrases parfois sorties du terroir.

Pour d'autres, le langage de Sellal inquiète. «J'ai été choqué lorsque, après l'affaire de Tiguentourine, Sellal s'est présenté devant la presse du monde entier les mains dans les poches, sans notes », se rappelle un journaliste d'un grand quotidien algérois. « Puis, poursuit notre interlocuteur, alors que le monde entier regardait sa conférence, le Premier ministre n'avait rien trouvé à dire que de brandir cette histoire du nif ». Notre journaliste se souvient également de la mésaventure d'une cons½ur qui interrogeait le Premier ministre sur la santé du président de la République. La réponse était désarmante, voire « pathétique » : « tu veux l'épouser ? »

Les critiques envers le langage du Premier ministre ont été plus virulentes lorsqu'il avait tenté de lire un discours lors d'un sommet de la Ligue arabe. Sellal s'est avéré, non seulement un  mauvais tribun, mais novice en langue arabe. Entre les uns et les autres, le Premier ministre, lui, poursuit ses sorties. Bonnes ou mauvaises, ses déclarations sont reprises par tous les médias nationaux.

Essaï Wakli

The post Abdelmalek Sellal, un Premier ministre «populaire» ou « populiste » ? appeared first on Algérie Focus.

ministre

AFP

Gabon: les magistrats en grève exigent le départ du ministre de la Justice

Gabon: les magistrats en grève exigent le départ du ministre de la Justice

AFP

Egypte: l'ex-Premier ministre dit réexaminer sa candidature pour 2018

Egypte: l'ex-Premier ministre dit réexaminer sa candidature pour 2018

AFP

Maroc: le parti islamiste pousse son ex-Premier ministre vers la sortie

Maroc: le parti islamiste pousse son ex-Premier ministre vers la sortie